L’école des fantômes, tome 2 : Sauvez les murs – Lenia Major

Titre : Sauvez les murs
Saga : L’école des fantômes, tome 2
Auteur : Lenia Major
Éditeur : [Mic_Mac]
Nombre de pages : 64
Quatrième de couverture : A Brougépeur, le brillant Hilo a inventé un espionneur à humains.
Grâce à lui, il découvre que Gaspard Bibeleskâs, l’infâme propriétaire, veut vendre le manoir à un promoteur d’agence immobilière. Catastrophe ! Bientôt, le manoir sera rasé !
Les fantômes pensionnaires doivent empêcher la vente, ou ils se retrouveront sans logement et sans école.
Et quand on est un fantôme, les moyens originaux ne manquent pas pour terroriser les humains !

Il y a quatre ans, je lisais le premier tome avec ma fille. D’après la chronique que j’avais rédigée, on avait bien aimé et on était décidée à lire le second tome… et puis, j’ignore ce qu’il s’est passé, mais quatre années ont passé.
J’avoue que je ne me souvenais pas du tome précédent, ça m’est revenu progressivement au fil de ma lecture : sept fantômes qui vivent dans une école située dans le grenier d’un manoir aménagé en plusieurs appartements.

Dans ce petit roman, Hilo le génie du groupe de revenants a inventé une machine à espionner les humains. Grâce à cela, ils apprennent que le propriétaire de la demeure Gaspard Bibeleskäs veut vendre le manoir (son nom me fait rire, c’est un plat typiquement alsacien à base de fromage blanc, et qui correspond bien à son physique… yargh ! J’ai fini par le voir comme la pokemon Tadmorv). Bref, tout le monde est sur le point de perdre son logement. Argh ! Il faut faire quelque chose !

C’était une lecture aussi sympathique que le premier tome. Un peu court à mon goût. J’aime tellement la plume de l’auteur que je suis presque déçue que ce ne soit pas plus long (je me dis qu’il faudra que je m’essaye à d’autres de ses romans). J’ai souri à de multiples reprises tout au long du récit, le style de l’auteur y est pour beaucoup : c’est très léger, fluide et agréable.
L’histoire en elle-même est très jeunesse, l’intrigue est rondement menée et tout se goupille bien, un peu trop bien à mon goût.
Ça manque toujours d’illustrations, c’est bien dommage.
Honnêtement, je n’ai pas grand-chose de plus à ajouter. Ce n’est pas assez développé pour que je m’appesantisse sur les personnages.
C’était super rapide à lire, plaisant et drôle. Ça m’a fait du bien, j’avais besoin de ça.

Automne frissonnant :
Esprit es-tu là ? (Fantôme, Fantôme du passé, Famille, Historique, Classique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *