Radiant, tome 01 – Tony Valente


Titre : Radiant, tome 01
Saga : Radiant
Auteur : Tony Valente
Éditeur : Ankama
Nombre de pages : 172
Quatrième de couverture : Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills.
Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’ils touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis. Mais plus que ça, Seth souhaite s’engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Il veut trouver le Radiant, leur berceau présumé.
Entouré d’une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, sous l’œil terrible de l’Inquisition…

Ça fait déjà un moment qu’on m’a conseillé de lire le manga Radiant, à une époque où les seuls mangas que je lisais étaient ceux qu’on m’offrait, mais je n’avais pas envie plus que cela de m’y essayer.
Il y a plusieurs raisons : déjà, on ne me l’a pas pitché donc le “oui, tu devrais le lire, c’est trop bien” c’est le genre d’arguments qui ne me convainc pas.
Ensuite, le second argument qu’on m’a avancé est : “et puis l’auteur est français“, pour un manga, c’est le genre de détails qui me ferait fuir, “oui, mais il a été exporté au Japon et fait un carton“… mouais, enfin One Piece aussi fait un carton pourtant c’est très moyen… et comme personne ne m’a proposé de me le prêter, j’ai rangé le nom de cette saga dans un coin de ma tête dans la bibliothèque “possiblement bien puis j’ai attendu d’avoir une occasion pour le découvrir et ce sont les 48hBD qui m’ont offert cette possibilité. Pour 2€, je me suis dit que je ne risquais rien à tenter l’aventure.
Et quelle aventure !

Seth, un petit gars avec des cornes (un peu comme les Oni ou comme Lamu), est le disciple de la sorcière Alma et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est grave. Il rêve d’affronter un Némésis, de redoutables monstres, sans pour autant connaître leur apparence… donc il tape sur tout ce qui lui semble un peu menaçant comme les vachidermes (oui, vous avez bien lu, ce n’est pas une erreur de frappe. Y a plein de jeux de mots comme ça).
Bien sûr, à chaque arrêt dans un village, il fout le bronx et Alma est obligée de le corriger. Jusqu’au jour où il se retrouve face à un véritable Némésis.

Le héros est un crétin fini, mais il est drôle ! J’ai beaucoup ri, ça faisait longtemps qu’un manga ne m’avait pas autant fait rire. Maintenant, à savoir si ça va continuer ou si les bourdes et pitreries de Seth vont finir par me lasser, me saouler voire pire : m’énerver.
J’ai aussi adoré Alma. Elle est trop forte, avec un charisme de fou – les regards blasés et vénères qu’elle lui lance ! Elle est terrifiante… et pleine de bon sens dans les propos qu’elle tient à son disciple.
J’attends de voir ce que donnera le personnage de Mélie, je n’en connais pas assez sur elle pour pouvoir me faire une idée. Pour l’instant, je suis perplexe.

J’adore les dessins. Le character design est chouette, j’aime beaucoup celui de Seth. Et le mangaka parvient à rendre le visage des personnages particulièrement expressifs. C’est un des gros points forts.
Pour le scénario, ça ne casse pas trois pattes à un canard : une quête initiatique où un héros un peu naze mais avec du potentiel part à la chasse aux Némésis.
En l’occurrence, ça n’a que peu d’importance. L’univers créé semble vaste, les décors sont magnifiques (j’ai été impressionnée par le “vaisseau” d’Alma ou les paysages de l’Artemis, la cité des sorciers). J’ai aimé le peu qu’on a vu, un bon premier tome introductif.

J’ai hâte de découvrir les prochains, en espérant qu’ils soient aussi chouettes.
C’est un coup de cœur pour ce premier tome. Je regrette presque de ne pas l’avoir lu plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *