Cercle

Titre : Cercle
Réalisateur : Mario Miscione & Aaron Hann
Casting : Michael Nardelli, Molly Jackson, Jordi Vilasuso, Julie Benz, etc.
Durée : 1h27
Genre : Épouvante, suspens
Synopsis : Plusieurs personnes kidnappées pour être exécutées doivent choisir celui ou celle qui mérite de vivre parmi eux.

J’ai regardé ce film samedi dernier. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Enfin si puisque j’avais vu la bande-annonce sur Netflix, je connaissais donc le pitch.
Plusieurs personnes se réveillent dans une salle, tous positionnés en cercle comme sur l’affiche. Toutes les deux minutes commence un décompte de dix secondes et à la fin l’un d’eux meurent. Assez vite, les participants se rendent compte que ce n’est pas aléatoire et que ce sont à eux de décider qui doit vivre ou mourir. Mais comment faire un tel choix ?

C’est 1h30 de discussions et de pourparlers, je n’ai pas calculé si c’était en temps réel, mais c’est fort possible. Il n’y a pas d’action si ce n’est les morts successives… entrecoupées de dialogues afin de comprendre ce que les personnages font là, quelles sont les règles du jeu, comment déterminer le prochain sacrifice, etc. Bref, toutes les questions qu’on se pose au fil des minutes.
Je me suis rapidement prise au jeu, j’ai suivi ce film avec beaucoup d’intérêt et ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Parfois, c’était un peu dur de suivre parce qu’il y a beaucoup de personnages, tellement que je n’ai pas eu le temps de m’attacher à l’un d’eux… j’avoue que je ne me rappelle même pas leur nom… peut-être deux ou trois, mais c’est faible pour une cinquantaine de participants.
En ce qui concerne les acteurs, il n’y a pas de tête d’affiche. Pourtant, j’ai été surprise de découvrir que beaucoup ne m’étaient pas inconnus. Sans pour autant connaître leur nom, j’avais déjà vu leur visage dans des séries ou des téléfilms.
C’est le cas de Julie Benz (Darla dans Buffy et Angel ou Rita dans Dexter) pour ne citer qu’elle.

Finalement, on ignore ce qui a mené tout ce petit monde dans ce jeu… il y a bien un semblant d’explication, mais c’est assez bancal et surtout très succinct . J’ai vu qu’il y avait pas mal d’explications sur le net en ce qui concerne la fin. Je suis assez tentée d’aller voir ce qu’ils en disent. Non pas qu’elle ait été incompréhensible, mais malgré une chute qui m’a laissée sans voix tant je l’ai estimée géniale (pas surprenante mais super bien jouée), j’ai trouvé qu’elle amenait plus de questions que de réponses.
À signaler également que sur Netflix, le film est en V.O. sous-titrée, ce qui pour moi est assez rédhibitoire (il n’y a qu’en Japonais où ça ne me pose aucun problème, en anglais ça a tendance à me saouler). Mais pas là.
J’ai adoré ce film, il m’a un peu fait le même effet que Cube.

Automne frissonnant :
Les chimères de la Sylve Rouge (Gothique, Vampire, Créatures de la nuit)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.