Le Conte des Parias, tome 2 – Makoto Hoshino

Titre : Le Conte des Parias, tome 2
Auteur : Makoto Hoshino
Éditeur : Doki Doki
Nombre de pages : 192
Quatrième de couverture : Après avoir scellé un pacte, un diable et une jeune fille se mettent en route à travers l’Angleterre de cette fin du 19e siècle à la recherche d’un bonheur tout simple. Mais leur errance à travers le pays ne sera pas de tout repos. Parmi les chasseurs de diables lancés à leurs trousses, il en est un qui a une place toute particulière dans le coeur de la petite Wisteria…

Dans ce second tome, Wisteria et Marbas ont commencé leur voyage à travers l’Angleterre. Ils rencontrent d’autres diables avec qui ils copinent : l’un (Naberius) faisait partie des 13 fléaux comme Marbas, l’autre (Mory) est un diable de bas étage.
Ils les croisent dans deux villes différentes, mais c’est suffisamment important pour le signaler.

Ça prend une tournure différente par rapport au premier : des tranches de vie diablesque où se mêlent quelques confrontations avec l’ordre de l’épée.
J’avais peur que ces affrontements prennent trop de place dans l’histoire, mais pour le moment, c’est bien géré.

Wisteria commence à maîtriser sa cécité et est moins dépendante de Marbas. Elle m’a agréablement surprise vers la fin lors du face à face contre Takenami, elle a de la ressource et se débrouille bien. Alors OK, elle n’a pas la puissance pour s’en sortir seule, mais elle ne se morfond pas, elle prend les choses en main pour gagner du temps.
J’ai adoré le petit diable Mory. Il est trop mignon, j’avais envie de le câliner à mort. Et sa relation avec sa contractante, Hariet, est touchante. J’espère qu’on le reverra dans les prochains tomes.

Ce fut une super lecture, moins sombre que la précédente, mais ce n’est pas grave parce que ça m’a énormément plu. J’ai hâte de lire le troisième, mais il faudra attendre le 5 mai pour ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.