Chats !, tome 1 : Chats-tchatcha – Frédéric Brrémaud & Paola Antista

Titre : Chats-tchatcha
Saga : Chats !, tome 1
Scénario : Frédéric Brrémaud
Illustrations : Paola Antista
Éditeur : Paquet
Nombre de pages : 47
Quatrième de couverture : Pamplemousse dans la réalité : Pamplemousse est un gros chat qui existe réellement. Pas gros dans le sens obèse et fainéant. Au contraire, il est plutôt dynamique et sportif. Il est arrivé à la maison il y a quelques années. Il est très heureux. Il a pour lui un espace infini, un territoire de chasse qui s’étend sur plusieurs bâtiments et des hectares de terre. Néanmoins, c’est encore le lait qu’il préfère. Pamplemousse en BD : Bien que le chat soit le même, son environnement n’est pas le même. On ne précise pas l’endroit où les histoires se déroulent. Disons que nos personnages vivent dans une ville qui a la chance d’avoir de grands espaces verts. Une ville proche de la campagne. On peut s’y rendre à vélo. Les histoires font de une à quelques pages. Toutes parlent de l’univers des chats sur un ton tendre et humoristique. Dans la plupart des cas, on retrouve les personnages principaux de la série, mais d’autres, secondaires, font des apparitions sporadiques

J’ai profité des 48hBD pour découvrir ce premier tome qui ne m’a malheureusement pas convaincue… pourtant, il y a des chats, ça aurait dû.
Manon va chez la tante de sa meilleure amie, Erika, afin d’adopter un chiot, mais surprise : son choix se porte plutôt sur un chaton roux qu’elle nomme Pamplemousse, au grand désespoir d’Erika qui est allergique. Finalement, cette dernière abandonne sa marotte d’avoir un chien et adopte à son tour un chat obèse à qui elle donne le nom de Médor puis de Bouboule. Le groupe d’amie “chatophile” compte un troisième membre : Camille et son minet Imnopet.
On a droit à toute une série de tranche de vie plus ou moins courte.

Généralement, les histoires d’une page m’ont ennuyée, j’ai préféré celles plus longues où on a le temps de faire connaissance avec les trois demoiselles et leurs félins. Et davantage les récits vers la fin qui posaient moins d’interrogations ; genre : mais les 3 amies vivent ensemble ? Si non, pourquoi les chats jouent-ils ensemble dans le même appartement comme s’ils cohabitaient ? Pas courant comme situation pour des animaux territoriaux… Et pourquoi les maîtresses les sortent-elles sans cages et sans laisses ? Comme si c’était des chiens… ça m’a fait me demander si l’auteur connaissait vraiment les chats… à moins que le sien ne soit aussi atypique que ceux de cette BD.
Ça manquait trop d’une trame principale pour me plaire.

Les dessins sont sympathiques, j’ai bien aimé. Les couleurs s’harmonisent bien. Les planches que j’ai préférée sont celles en extérieur qui sont plus colorées.
Je ne vais pas m’éterniser, n’ayant rien d’autre à ajouter. Ça s’est laissé lire, sans plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.