De bons présages – Terry Pratchett & Neil Gaiman

Titre : De bons présages
Auteur : Terry Pratchett & Neil Gaiman
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 445
Quatrième de couverture : L’Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé ! Ainsi en ont décidé, d’un commun accord, les forces du Bien et du Mal. L’Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale, et un démon, Rampa, résidents sur Terre depuis l’époque de la première pomme. Mais voilà, suite à un coup du sort, l’enfant a été échangé à la maternité. Le vrai Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue londonienne. Et ça, ça change tout ! Une course contre la montre commence alors pour l’ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort…

Il y a quelques mois, on a regardé la série Good Omens en famille et on a adoré. Ça m’a donné envie de découvrir le roman et de voir s’il y avait des différences. Bon, je vais mettre les choses au clair tout de suite : la série est tellement bien faite, que lire ce récit ne m’a pas apporté grand-chose. Il y a bien des commentaires drôles qui n’ont pas pu être adaptés à l’écran, mais pour l’essentiel, les acteurs sont si doués que leur jeu retranscrit parfaitement les sarcasmes et les facéties des écrivains.

Rampa est un démon qui vit sur terre depuis des siècles. Il est chargé de déposer l’Antéchrist dans un le couvent de l’ordre Babillard de Sainte-Béryl ou le nourrisson doit être échangé avec le fils d’un diplomate fraîchement né. Malheureusement, la sœur qui doit s’en charger se trompe de couple : elle avait une chance sur deux.
Rampa et son acolyte Aziraphale qui est un ange décident de défendre chacun leur camp en participant à l’éducation de cet enfant, en réalité aucun ne souhaite la fin du monde et préfère aider un peu le destin. Qu’est-ce qui est le plus fort : la génétique ou l’éducation ?
Onze années passent, le Molosse de l’Enfer doit retrouver son maître, mais il ne vient jamais…. oups, y aurait-il une erreur ?
Tous les protagonistes convergent tous vers même endroit, l’Apocalypse aura-t-elle lieu ?

J’ai adoré les personnages :
– Adam et sa bande m’ont un peu ennuyée à la longue… pas étonnant, ils ont 11 ans, une imagination débordante et des idées saugrenues plein la tête… c’était à la fois drôle et désarmant.
Rampa et Aziraphale sont mes chouchous : leur relation est exceptionnelle, leur complicité les rend attendrissants et leurs joutes verbales sont intéressantes. Je regrette presque qu’ils n’aient pas été plus présent… genre tout le temps là !
Anathème m’a touchée, elle est adorable… un peu trop attachée aux prophétie de son ancêtre Agnès Barge, mais ça fait partie de son charme.
– Newt et l’ordre des inquisiteurs m’ont laissée indifférente… même si les imprécations de Shadwell contre madame Tracy m’ont fait rire.

La plume des deux auteurs se marie à merveille, impossible de savoir qui a écrit quoi, même si certains délires étaient quand même très pratchettien. Même si je connaissais l’histoire du début à la fin et que c’était sans surprise, j’ai passé un excellent moment. J’ai adoré cette lecture.
La fin laisse supposer une suite, mais avec le décès de Pratchett, j’ai bien peur qu’un second tome ne voit jamais le jour. Il faudra que je me rabatte sur la saison 2 de Good Omens qui a été annoncée l’an dernier.

Coupe des 4 maisons :
Oeufs de Doxy (potion de longue décoction) – un livre écrit à 4 mains (finir avant le 28 février) ?? points

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.