To your eternity, tome 02 – Yoshitoki Oima

Titre : To your eternity, tome 02
Auteur : Yoshitoki Oima
Éditeur : Pika (Shônen)
Nombre de pages : 184
Quatrième de couverture : Le “jeune garçon” a repris sa forme de loup pour sauver March. La petite fille lui apprend à s’exprimer et à bien se tenir pendant qu’ils sont conduits à Yanome avec Palona.

Je ne sais pas trop quoi dire de ce second tome.
Le début m’a ennuyée et surtout, ça ne m’a pas semblé très cohérent avec l’échec du rituel et la rancune d’Hayase qui en découle : Palona, March et Imm sont emmenés dans la ville de Yanome et là, ils découvrent la vie des citadins, la petite fille veut même écrire à sa famille, etc. Puis vient l’heure du repas et tout bascule pour nos héros : la nourriture contenait des somnifères. Et quand le trio se réveille, ils sont en prison – aaaahhh ! C’est déjà plus logique !

Celui qui interruption surtout Hayase, c’est Imm. Elle a vu de quoi il était capable et décide de l’étudier. Je vais passer les détails qui n’ont que peu d’intérêt.
Le point positif, c’est qu’ils arrivent à fuir – heureusement, je ne me voyais pas lire tout le manga aux côtés des prisonniers. Le point négatif est que leur fuite se passe mal. Je crois qu’il va falloir que j’arrête de m’attacher aux personnages c’est presque pire que Game of Throne. À chaque fois, c’est un mal nécessaire pour permettre à Imm d’avancer.
Cette fois, il se retrouve avec la vieille Piolan qui s’est évadée avec Palona, March et lui, et avec elle, il fait des progrès fabuleux notamment en langage : il fait des phrases compréhensibles malgré quelques erreurs, il structure sa pensée. Ça le rend un peu plus sympathique.

La fin nous ouvre un nouveau chemin : Imm est soumis à une épreuve et dans le même temps, il rencontre son créateur. Beaucoup de questions se posent et faudra lire la suite pour avoir les réponse… encore faut-il que je me la procure – pour l’instant, je ne l’ai pas.
J’espérais que ce second tome soit aussi bien que le premier, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Ça ne m’a pas empêchée de bien aimer cette lecture, ça n’était pas ce que j’en attendais et je mentirai si je disais que je n’étais pas un peu déçue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.