L’Appel du coucou – Robert Galbraith

Titre : L’Appel du coucou
Saga : Cormoran Strike, tome 1
Auteur : Robert Galbraith
Éditeur : Grasset
Format : E-book
Nombre de pages : 572
Quatrième de couverture : Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.
Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.
De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

Ça fait un moment que je voulais lire ce roman, mais comme je ne suis pas fan du genre policier, j’y allais à reculons. Je me suis laissée tenter parce que Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling et j’avais très envie de découvrir sa plume autrement que dans Harry Potter. Je n’ai pas reconnu son style d’écriture, pourtant j’y ai retrouvé ce que j’aimais tant dans la saga du sorcier : le sens du détail et des personnages travaillés.

Robin vient de s’installer à Londres avec son petit copain, Matthew. Elle enchaîne les petits boulots en intérim et se retrouve à travailler pour un détective privé, Cormoran Strike. Ce dernier n’a pas de clients ni les moyens de garder une secrétaire, mais le jour de l’arrivée de Robin, l’avocat John Bristow l’engage afin qu’il enquête sur la mort de sa sœur, la célèbre top modèle Lula Landry : l’enquête de police a conclu à un suicide, mais le frère de la défunte est persuadé qu’elle a été assassinée.

Je me suis laissée porter par le récit. Strike mène son enquête d’une main de maître, pourtant, dans les premières pages, ce n’était pas gagné. Il est écrasé par le poids de son existence : il a rompu avec sa fiancée (qui au passage est une sacrée connasse), donc il vit dans son bureau, il a perdu une jambe amputée deux ans auparavant et il en souffre toujours. Au fil des pages, on en apprend davantage sur son enfance ainsi que sa vie professionnelle et amoureuse avant de devenir privé. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas top.
J’aime beaucoup Robin, elle est sympathique et surtout, super efficace. Elle est jeune et n’a pas vécu grand-chose, donc pour l’instant, on a vite fait le tour de son passé. Par contre, je déteste son petit ami, Matthew. Je le trouve horrible avec elle, très désagréable à lui imposer sa volonté au lieu de l’encourager.

Le gros point fort, ce sont les personnages : il y a un tel décalage entre ce que nous laissent entendre l’auteur sur eux au fil de l’enquête de Strike et ce qu’il en est réellement lorsque le héros les rencontre. Ce n’est pas le cas de tous, mais pour beaucoup, comme quoi les apparences sont trompeuses.

Quant à la conclusion de cette affaire, elle était surprenante. Je mentirais si je disais que je ne l’avais pas envisagé, mais le coupable n’était pas mon premier suspect pour plein de raisons. N’empêche que c’était bien joué : l’auteur a réussi à noyer le poisson.
C’est un coup de cœur pour ce roman policier, je pense que ça doit être une première !

Coupe des 4 maisons :
Voldemort (3ème année) – un livre dont le héros a eu une enfance difficile 30 points

ABC 2022 – Lettre G

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.