Capitaine Albator, Mémoires de l’Arcadia, tome 1 : Les doigts glacés de l’oubli – Jérôme Alquié & Leiji Matsumoto

Titre : Les doigts glacés de l’oubli
Saga : Capitaine Albator, Mémoires de l’Arcadia, tome 1
Auteurs : Jérôme Alquié & Leiji Matsumoto
Éditeur : Kana
Nombre de pages : 56
Quatrième de couverture : Dans cette aventure inédite du Capitaine Albator, une équipe de scientifique a découvert un mausolée de Sylvidres et des informations où il est fait mention de manipulations génétiques et d’un pouvoir destructeur terrifiant. Pouvoir capable de rendre les Sylvidres immortelles ou au contraire de provoquer leur destruction. La vague de froid extraordinaire qui frappe la planète bleue pourrait bien être liée à l’une de ces Sylvidres mutantes. Le Capitaine Albator et son équipage parviendront-ils à élucider ce mystère et sauver la Terre de ce nouveau péril ?!

Quand j’ai vu cette bande-dessinée à la médiathèque, je n’ai pas hésité une seule seconde à l’emprunter. Tout comme Goldorak, Albator fait partie des grands classiques des années 80 ; à l’époque, j’avais suivi la série jusqu’au bout.
Cette histoire se situe après après la série télé puisque l’esprit de Tochirô se trouve déjà dans le cœur de l’Arcadia.
En pillant un vaisseau terrien, Albator et ses hommes découvrent que la température sur Terre est anormalement basse. Ils décident donc de rentrer pour éclaircir ce mystère.

Au début, j’ai été emballée par ce premier tome : les dessins sont magnifiques et surtout proches du style Leiji Matsumoto, ce qui n’est pas une mince affaire. Les couleurs sont harmonieuses et dans la même veine que le dessin animé. Les vaisseaux sont beaux, les décors également. Et je parle même pas des Sylvidres qui me fascinent.
Dans les premières pages, le récit se passe dans l’espace. J’y ai retrouvé l’ambiance que j’ai tant aimé enfant. Mais le ton change lorsqu’ils arrivent sur Terre et j’ai moins apprécié à partir de ce moment.

Les personnages m’ont laissée indifférente. Ce n’est pas que je les trouve vides, ils ont un passé et une histoire que je connais à peu près, mais j’aurais bien aimé un rappel, des flashbacks qui auraient rendu les héros plus sympathiques aux nouveaux lecteurs. J’ai eu l’impression qu’il manquait quelque chose au récit.

J’ai quand même apprécié cette lecture et je lirai les deux prochains dès que j’aurais pu les emprunter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.