Enola & les animaux extraordinaires, tome 6 : Le griffon qui avait une araignée au plafond – Joris Chamblain & Lucile Thibaudier

Titre : Le griffon qui avait une araignée au plafond
Saga : Enola & les animaux extraordinaires, tome 6
Scénario : Joris Chamblain
Illustrations : Lucile Thibaudier
Éditeur : EDITEUR
Nombre de pages : La Gouttière
Quatrième de couverture : Au cirque, c’est le grand jour ! Tout le monde s’affaire avant la grande première. Monsieur Loyal supervise les dernières répétitions notamment celle où sa fille, Sélène, se produit en tant que voltigeuse principale. Son compagnon pour le numéro ? Grif, un griffon qui l’accompagne depuis sa plus tendre enfance. Malheureusement, celui-ci se blesse pendant les essais. Son aile est cassée. Enola est appelée pour venir l’ausculter. En arrivant, la vétusté du cirque lui saute aux yeux tout comme la cage où Grif est gardé. Cette histoire ne présage rien de bon pour Enola et Maneki.

Ça fait presque une heure que je cherche ce que je vais dire sur cette lecture, mais rien ne me vient.
Le griffon de cette histoire fait un numéro dans un cirque vétuste. Lors de son entraînement, le chapiteau s’écroule sur lui. Il est blessé et Enola est appelée pour le soigner.

L’histoire était sans surprise : dès les premières pages, on sait qui est le méchant et comment ça va finir. Ça ne m’a pas empêché de passer un bon moment, c’était une bande-dessinée sympathique et pas prise de tête… comme les précédentes en fait.
Rien à dire sur les personnages qui m’ont tous laissée indifférente.

Les dessins sont aussi chouettes que d’habitude. Le griffon est bien dessiné, ses postures sont fluides quand il vole et je n’ai eu aucun mal à croire en son agilité : j’ai même pris plaisir à m’attarder sur ses pirouettes.
Les couleurs sont principalement du rouge et du jaune, et je suis incapable de savoir si j’ai apprécié ce nuancier ou si j’ai trouvé ça trop agressif… je suis partagée : ça convenait à la créature extraordinaire de ce sixième tome, mais j’ai trouvé ça assez déplaisant.
J’ai fait le tour des points importants. Ça s’est laissé lire, sans plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.