Croyance

Tout le monde croit en quelque chose… jusque là, tout est normal, voire même évident… Malheureusement, beaucoup pour de mauvaises raisons. La foi désintéressée existe-t’elle vraiment? Il y a souvent de quoi en douter. Mais ceci est un autre sujet… que je pourrai certes développer, mais, présentement, l’envie m’en manque… Bref, j’ai pensé toute la matinée à cela.

Pour ma part, je crois en Dieu… J’ai eu beaucoup de mal à l’admettre et maintenant encore, c’est loin d’être facile, mais je dois bien me rendre à l’évidence: j’y crois! Ma foi est et reste très humble: je crois en une force supérieure, peu importe le nom qu’on lui donne, dans ma religion, c’est Dieu, alors gardons ce nom, même s’il reste synonyme de grosse connerie. Je trouve la religion et tout ce qui tourne autour ridicule. En réalité, c’est ce que l’homme en a fait que j’ai du mal à admettre: chaque fois que je vois un film ou une série américaine ayant pour fond Dieu ou la religion, ça me file des boutons! Ils en ont fait une croyance mielleuse pleine de nunucherie en tout genre… Une véritable mascarade.

Lorsque j’étais plus jeune, et que je voulais quelque chose d’important ou moins, je priais Dieu, il n’était qu’un moyen comme un autre d’arriver à mes fins, d’attirer la chance et toutes les forces supérieures à moi. Maintenant, c’est beaucoup plus ténu: quand je regarde ma vie, je me rends compte que tout au long, j’ai toujours eu énormément de chance, même si, comme tout le monde, il y a des semaines ou on se dit qu’on est maudit… Mais quoiqu’il en soit, pour les choses réellement importantes, la chance est avec moi… J’y crois, mais je ne lui demande plus rien en retour… Pourquoi ce changement si tardif? Peut-être que lorsqu’on a perdu un être cher, on a davantage envie d’y croire, de croire que ceux qui sont partis sont bien là ou ils sont, et ou mieux qu’au paradis peuvent-il être, près d’un dieu tout puissant, présent pour leur âme et pour ceux qu’ils ont laissé derrière eux? Cette façon de voir les choses est peut-être d’une niaiserie à pleurer… Mais… tant que ça me permets de me sentir mieux… Ou est le mal?

Et toi? A quoi tu crois?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *