Les chevaliers d’Emeraude

Et voilà, je viens d’entamer le premier volume des Chevaliers d’Émeraude (Le feu dans le ciel) d’Anne Robillard. Et… j’arrive pas à me faire une idée sur cette série. Certes, c’est facile à lire, mais j’accroche très moyen. C’est très gentillet pour le moment, les personnages principaux sont à la limite du niais, je trouve! Et puis il leur manque un passé, quelque chose qui pourrait les montrer attachant au lecteur… Sans compter que ce premier volume n’est qu’un prologue.. Un prologue de 350 pages, ça peut être sympa s’il y a un fond… Là, c’est un peu vide, ça traine en longueur et il manque ce côté attachement des personnages qu’on n’a pas pour le moment. Personnellement, j’ai davantage apprécié les personnages secondaires: les Écuyers. Bon, ça ne m’empêchera pas de lire le second volume, la curiosité me poussant à voir ce qu’elle va faire des Écuyers, j’arriverai peut-être à me faire une idée un peu plus précise et soit je lirai, à ce moment-là, la collection complète, soit j’abandonnerai… à voir!

Résumé: L’Empereur Noir, Amecareth, a levé ses armées monstrueuses pour envahir les royaumes du continent d’Enkidiev. Bientôt, le terre de Shola subit les attaques féroces des sinistres dragons et des impitoyables homme-insectes. Pourquoi les troupes d’Amecareth reviennent-elles sur le continent après des siècles de paix, mettant à feu et à sang le royaume glacé de Shola?
Les sept Chevaliers d’Émeraude -six hommes et une femme- sont els seuls à pouvoir percer ce mystère, inverser le destin et repousser les forces du Mal. ils devront pour cela accomplir l’étrange prophétie qui lie Kira, une petite fille de deux ans, au sort du monde.
ANNE ROBILLARD est acclamée par les médias comme “la J.K. Rowling québécoise”. Les Chevaliers d’Émeraude l’ont hissée au sommet du hit-parade des auteurs de littérature fantastique. Après 1 million d’exemplaires vendus au Québec et des traductions dans 15 pays, les Chevaliers d’Émeraude arrivent enfin en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *