Lost In Translation

Au début, j’étais vraiment partagée quant à ce film. Il était lent et un peu long, et j’étais bien incapable de dire si j’aimais ou pas. De plus, je trouvais que tout ce qui y était montré du Japon était le côté le plus excessif des jeunes, mais finalement, c’est vrai que c’était très représentatif des jeunes à Tokyo. Mais en fin de compte, j’ai adoré. Il est très dépaysant, on se sent aussi perdu dans ce monde que les protagonistes, et là dessus, chapeau à Sofia Coppola pour ça, parce que ce n’est pas évident. Finalement, une grande réussite, je pense que je le regarderai probablement à nouveau. J’ai vraiment beaucoup aimé. Il m’a laissé un goût de nostalgie, une intimité particulière. J’ai la sensation d’avoir passé du temps avec les personnages, d’avoir vécu la même expérience qu’eux, et comme pour le film In The Mood For Love, j’ai encore cette sensation avec moi, je revois encore les images du film, certaines expressions de chacun des acteurs, etc… Bref, j’ai trop aimé ^^

Synopsis: Bob Harris, acteur sur le déclin, se rend à Tokyo pour tourner un spot publicitaire. Il a conscience qu’il se trompe – il devrait être chez lui avec sa famille, jouer au théâtre ou encore chercher un rôle dans un film -, mais il a besoin d’argent. Du haut de son hôtel de luxe, il contemple la ville, mais ne voit rien. Il est ailleurs, détaché de tout, incapable de s’intégrer à la réalité qui l’entoure, incapable également de dormir à cause du décalage horaire. Dans ce même établissement, Charlotte, une jeune Américaine fraîchement diplômée, accompagne son mari, photographe de mode. Ce dernier semble s’intéresser davantage à son travail qu’à sa femme. Se sentant délaissée, Charlotte cherche un peu d’attention. Elle va en trouver auprès de Bob, ils vont devenir amis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *