L’Appel de la Lune – Mercy Thompson 1 – Patricia Briggs

En l’espace de quelques jours, je viens de finir le premier tome de la saga Mercy Thompson, l’Appel de la Lune de Patricia Briggs. Habituellement, je ne lis pas ce genre de livre, j’ai d’ailleurs très peu de série Bit-Lit. C’est un genre que je n’apprécie pas: trop puéril, trop simpliste que ce soit au niveau de l’histoire ou des personnages stéréotypés. Mais je dois bien avouer qu’une fois n’est pas coutume, j’ai relativement bien apprécié ce premier tome. Cela contient bon nombre des défauts que j’ai sus-cité, pourtant, j’ai trouvé ce livre relativement frais: facile à lire -OK, en éternelle insatisfaite, je déplore quand même et principalement le manque cruel de description-, pas trop gnangnan, ni trop puéril, nettement plus adulte que du Twillight, pour ne citer que cette série n’ayant pas assez de références en la matière pour être totalement objective.
De plus, le personnage principale n’est pas une ado, elle n’est pas bêtement en extase devant un bel Apollon à exécuter ses moindres désirs… Pour une fois, elle a un peu de caractère et le peu de soumission qu’elle offre est le plus souvent réfléchis et expliqué. Après, soyons honnête, l’histoire est loin d’être novatrice, et il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard… mais l’univers en reste pour le moment sympathique et cohérent, on vivote entre loup-garou, vampires, faes, métamorphes… (merde, ça ne me change pas vraiment de TrueBlood, là 🙁 ); je dirai: à voir la suite si je m’en lasse ou pas.
En tout cas, j’ai bien aimé, ce qui m’étonne moi-même. Peut-être est-ce parce qu’au final, je m’attendais à pire ! Je m’interroge…

Résumé: ” Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. ”
En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte.
Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage.
Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…
« Excellent… Un pur moment de plaisir ! »

Kim Harrison, auteure de Sorcière pour l’échafaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *