Le Nom de la Rose – Umberto Eco

Le nom de la rose - Umberto EcoTitre: Le Nom de la Rose
Auteur: Umberto Eco
Éditeur: Le livre de poche
Nombre de pages: 535
Quatrième de couverture: Rien ne va plus dans la chrétienté. Rebelles à toute autorité, des bandes d’hérétiques sillonnent les royaumes et servent à leur insu le jeu impitoyable des pouvoirs. En arrivant dans le havre de sérénité et de neutralité qu’est l’abbaye située entre Provence et Ligurie, en l’an de grâce et de disgrâce 1327, l’ex-inquisiteur Guillaume de Baskerville, accompagné de son secrétaire, se voit prié par l’abbé de découvrir qui a poussé un des moines à se fracasser les os au pied des vénérables murailles. Crimes, stupre, vice, hérésie, tout va alors advenir en l’espace de sept jours.
Le Nom de la Rose est d’abord un grand roman hors pair qui ne se découvrent qu’à l’ultime rebondissement d’une enquête allant un train d’enfer entre humour et cruauté, malice et séductions érotiques.

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Challenge Livra’deux pour Pal’addict *6*. Il fait parti des trois livres que ma binômette Nymou du blog Rossignol Livresque m’a proposé.
J’ai choisi ce livre pour plusieurs raisons:
-cela faisait très longtemps que j’avais envie de le lire
-j’avais adoré le film
-ma binômette Nymou l’avait également dans sa PAL et j’ai failli le lui proposer pour ce challenge et j’avais envie de lui donner mon avis dessus.
Je devais donc en terminer la lecture et écrire ma chronique avant le 31 octobre! Pari gagné!

Par contre, ça n’a pas été une lecture de tout repos. Il était long et complexe.
J’ai été drôlement déçue. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Étant classé dans le genre policier historique, je pensais naïvement que l’historique serait une toile de fond et que l’enquête policière prendrait la place la plus importante. Finalement, ça été l’inverse.
Le côté investigation y est plus ou moins ténu.
Pour moi, c’était plus un traité sur la religion, sa philosophie et ses différents ordres au XIVème siècle qu’une enquête policière. Et ce point prenait pas loin de 90% de la plupart des chapitres.
Je me suis atrocement ennuyée dans ce livre. Je suis soulagée que ce soit terminé.

Alors bien sûr, j’ai adoré certains passages: chaque fois que les protagonistes entrent et découvrent un peu plus la bibliothèque, tous les moments ayant un rapport direct avec l’enquête ou avec la résolution d’une énigme, certaines explications scientifiques que j’ai trouvé super intéressantes, une fin prenante et angoissante. C’est pour tout cela que je suis arrivée au bout et que j’ai persisté dans ma lecture.
Malheureusement, ces passages étaient trop peu nombreux pour me rendre ce livre plaisant.
Je suis, malgré tout, contente de l’avoir lu et surtout terminé parce que j’ai failli plus d’une fois abandonner.

Le nom de la rose - Guillaume et Adso

Bref, je n’ai pas aimé et ça m’attriste parce que j’ai adoré et j’adore toujours le film. Ça ne m’arrive pas souvent, mais c’est bien la première fois que j’affirme haut et fort que j’ai nettement préféré le film au livre.
J’aurai bien aimé pouvoir faire une chronique positive, j’en suis incapable. Donc désolée, Nymou, ce n’est pas mon avis qui te donnera envie de sortir ce pavé de ta PAL!

LDPA

4 réflexions sur « Le Nom de la Rose – Umberto Eco »

  1. Dommage que tu n’aies pas apprécié cette lecture, et heureusement que tu ne l’as pas choisi pour moi 😀
    J’ai bien ressenti tout au long du challenge que tu souffrais un peu mais je ne m’attendais à ce que ça soit une si grande déception pour toi, ton avis pèse de tout son poids sur mon exemplaire qui risque de passer encore un bon moment sur mon étagère. Je vais suivre ton conseil je ne me culpabiliserai pas, je passe à l’écran.
    Mais la satisfaction est quand même là tu t’es fait ton propre avis sur l’oeuvre écrite.
    Ravie d’avoir partagé cette expérience avec toi.

  2. Hé bien, c’est qûr que ça n’encourage pas à se jeter sur ce roman… ça tombe bien, il n’est ni dans ma PAL, ni dans ma wish-list. Et il n’y entrera pas de si tôt !
    Merci pour ton avis 🙂

  3. Je viens de le lire et j’ai eu le même sentiment d’ennui que toi. J’ai toujours pas digéré tous ces passages en latin!
    Je suis contente de l’avoir lu, mais je suis aussi contente de l’avoir enfin refermé!

  4. Merci d’être passée, Sélène 🙂
    Je suis soulagée de ne pas être la seule à m’y être ennuyée. Et tu résumes parfaitement la situation : contente de l’avoir lu et tout autant de l’avoir refermé 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *