Emma 1 – Kaoru Mori

Emma 1Titre: Emma 1
Auteur: Kaoru Mori
Éditeur: Kurokawa
Nombre de pages: 192
Résumé:
C’est en rendant visite à son ancienne gouvernante, Madame Stowner, que William Jones rencontre Emma, la domestique de la maison. Autour d’un portrait de William enfant, ils font connaissance et très vite William s’aperçoit qu’il n’est pas indifférent au charme de la soubrette. Pour la revoir, il va volontairement oublier ses gants.
Une histoire d’amour impossible entre un bourgeois gentilhomme et une domestique en plein cœur de l’Angleterre victorienne.

J’ai bien essayé de trouver ce manga en version française, malheureusement, ce fut pratiquement impossible. Alors j’aurai pu prendre la compilation des 2 premiers en un volume, mais 17€, non, faut pas déconner, il y a quand même des limites ! C’est le genre de choses qui fait saigner mon petit cœur d’acheteuse: je suis d’une génération où l’on trouvait des mangas neufs à 25 Frs, soit 3,75€… Donc il est hors de question que je mette une telle somme dans un tel ouvrage !
Le premier tome solo a bien été trouvé… en occasion -même si on peut difficilement dire ça: mais on taira le prix, il est juste exorbitant Oo
Emma 1_093J’ai bien essayé de le trouver à la médiathèque. Ils ne l’ont pas…
Je me suis donc résignée à faire quelque chose que je ne fais jamais pour les séries sorties en français: je l’ai lu en scantrad, par contre, en anglais ! Ça non plus, je ne le fais pratiquement pas.

Étant donné que je n’avais plus rien lu dans cette langue depuis quelques années déjà, j’ai eu un peu de mal à me plonger dedans, mais une fois passé le cap du début de blocage, ça a été tout seul.
Le début est un peu long, on voit sans trop de difficultés où l’auteur veut en venir, mais on peut se demander comment elle va faire tenir le manga en 192 pages. Finalement, elle y arrive… un peu péniblement, j’ai trouvé: peu de rebondissements -enfin, peu d’inattendus-, un rythme assez lent.
Ce que j’ai le plus aimé, c’est sûrement le côté nostalgie qui ressort de certaines histoires que ce soit dans le passé de Madame Stowner ou même d’Emma, j’ai trouvé que ça donnait plus de profondeur aux personnages.
Les dessins sont relativement beaux, un peu étranges au début; différent de ce qu’on est habitué à voir dans les mangas. J’ai un peu de mal avec certains décors et notamment la ville en arrière-fond: les bâtiments sont très-trop carrés, alors, pas toujours mais trop souvent à mon goût.

Emma 1_026

J’ai bien aimé, j’ai réussi à m’attacher aux personnages principaux… peut-être un peu moins à William Jones ou à son pote Hakim, mais je pense qu’ils seront un peu plus développés dans les prochains tomes. A voir la suite…

Je passe à 14/20.
LA manga badge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *