Beautiful Disaster – Jamie McGuire

Beautiful disasterTitre: Beautiful Disaster
Auteur: Jamie McGuire
Éditeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 441
Quatrième de couverture:
Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut réussir à démarrer une nouvelle vie. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pendant un mois. Ce qu’il ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui…
Une fois toutes les cartes abattues, la catastrophe annoncée se muera-t-elle en amour passionné ?

Décidément, je crois que je ne suis pas faite pour les romances modernes. J’ai toujours beaucoup de mal à rentrer dedans. Celle-ci n’a pas fait exception à la règle. Je l’ai choisie parce que j’avais lu beaucoup d’avis positif dessus, une romance qui sortait du lot avec un super personnage: Travis Maddox. La curiosité m’a poussée à lire ce livre.
J’avais besoin d’une lecture rapide et facile ; là dessus, je n’ai pas été déçue, ça s’est vite lu, ce n’était pas prise de tête.

Par contre, les personnages… Bof.
Abby est relativement chiante : elle change constamment d’avis, on subit ses sautes d’humeur autant que ses amis, elle se met rapidement en colère, parfois, elle semble relativement forte de caractère mais d’autres fois elle pleurniche sur son sort… Et quand même un peu trop à mon goût.
Travis est censé être LE bad boy de l’histoire… une vaste blague… Alors ok, il a un côté mauvais garçon: crâne rasé mais super trop beau gosse – toutes les filles lui courent après – tatoué, combattant des rues, coléreux… mais à part ça, il est en fac, super doué pour les études, très bon pédagogue, etc… Bref, par certains côtés, je l’ai trouvé cliché à mort et par d’autres pas du tout… Je crois qu’à choisir, j’aurai encore préféré qu’il soit totalement cliché, ça aurait au moins été cohérent. Là, bof !
Finalement, le seul perso que j’ai vraiment aimé, c’est Shepley, le cousin super-pote toujours là quand on a besoin de lui, gentil juste ce qu’il faut.

Mais malgré tout, cela passe relativement bien.
Ce qui m’a absolument insupportée par contre, c’est la fac et les étudiants qui y sont. J’avais plus la sensation d’être dans un lycée que dans une université. Tout au long du livre, Abby et Travis ont été la cible principale des ragots, c’était presque du harcèlement à ce niveau… Où qu’ils aillent, tout le monde passe leur temps à les observer, à commenter chacun de leurs gestes… En gros, ils sont les stars de la fac… Je veux bien que ce soit une petite université de campagne, mais faut pas déconner quand même, les étudiants ont autre chose à faire que de passer leur temps à épier les faits et gestes de deux seules et uniques personnes, des premières années qui plus est… J’ai trouvé ça super gros et super gonflant…

Dernier détail, cette romance était quand même sacrément prévisible que ce soit Végas, Thanksgiving ou le dernier combat. L’atmosphère est un peu sombre mais pas suffisamment à mon goût ; niveau originalité, c’était pas ça non plus.
Mais malgré cela, ça a été tout de même une bonne lecture sans plus, agréable à lire parce que c’était ce que je recherchais finalement : rapide, le style d’écriture de Jamie McGuire est fluide, le vocabulaire employé accessible sans pour autant être trop simple.

6 réflexions sur « Beautiful Disaster – Jamie McGuire »

  1. coucou
    perso, ce fut un coup de coeur pour moi, car au delà des défauts que tu listes (et que j’ai parfois relevé), j’ai trouvé l’histoire d’amour magnifique… 😉

  2. J’ai fini par l’acheter, à le voir partout sur les blogs, car je suis plutôt curieuse…mais si c’est si prévisible que ça, ça risque de me lasser rapidement…

  3. @Cassie: contente que ça ait été un coup de cœur pour toi…
    pour la magnifique histoire d’amour, je reste assez mitigée : d’expérience, ce genre d’histoire ne finit jamais bien, pour le coup, le personnage de Travis est totalement idéalisé et je trouve ça limite dangereux d’ennoblir un personnage aussi colérique et violent… Mais ça reste mon avis 😀

    @Emily : ne t’arrête pas au fait que cette lecture fut prévisible pour moi, peu d’histoire arrive à me surprendre, c’est notamment la raison pour laquelle je ne lis que peu de policier, et c’est pas dit que tu trouveras ça prévisible… Assouvis ta curiosité surtout si tu te l’as acheté, sinon, ça risque de te frustrer ^_^

  4. Le résumé me faisait déjà hésiter (moi les trucs “il est trop sexy”, “beau comme un dieu”… comme ce n’est pas ce que j’attends d’un garçon, ça a toujours tendance à me blaser), mais du coup je pense passer mon chemin! Le prévisible, non merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *