Visite du Haut-Koenigsbourg

Haut-KoenigsbourgLe 31 juillet, nous nous sommes rendus au Haut-Koenigsbourg afin de visiter le château. Cela faisait des années que je désirais y aller et mon fils m’avait demandé si on pouvait aller dans un château pour les vacances, c’est enfin chose faite.

Mais avant, un peu d’histoire et quelques dates importantes :
1147 : Première mention du château des Hohenstaufen.
1462 : Siège et démantèlement du château occupé à cette époque par des chevaliers brigands.
1479 : Donné en fief par les Habsbourg aux Thierstein. reconstruction et équipement pour la défense contre l’artillerie.
1633 : Durant la Guerre de Trente Ans : siège, pillage par l’armée suédoise puis incendie et abandon du château.
1899 : Don par la ville de Sélestat à l’empereur Guillaume II.
1900-1908 : Restauration par l’architecte berlinois Bodo Ebhardt, se référant à l’état du château en 1479.
1918 : Retour à la France.
1919 : Classement en tant que Palais National.

Balade à travers la forêtOn a mis une petite heure pour y arriver, on a garé la voiture au premier parking puis on a marché à travers la forêt jusqu’à arriver au château, ça montait sec mais c’était agréable, beaucoup plus que si on avait longé la route.
Comme on ne connaissait pas du tout les lieux, on a opté pour une visite guidée ludique plus sympathique pour les enfants. L’inconvénient, c’est que ma fille l’avait déjà faite en juin avec l’école avec le même guide, le cuisinier des Thierstein. Ça n’a dérangé ni elle, ni le guide même s’il l’a reconnue, ça a été l’occasion de la charrier et de faire rire tout le monde.

La visite nous a placé en 1490 et on a eu droit à l’histoire du château dans ces années-là ce qui était super intéressant.
On nous a conté la vie au sein du Haut-Koenigsbourg à cette époque ce qui n’était pas une surprise pour les adultes mais c’est là qu’on se rend compte que les enfants manquent foncièrement de culture médiévale :
Escaliers menant aux quartiers des noblesLes gueux qui vivaient dans la basse cour, lieu où le marché hebdomadaire s’organisait, lieu qui menait au moulin, à la taverne, aux cuisines, etc… avec un escalier menant à la partie haute du château occupée par les nobles puis un pont-levis suivi de superbes escaliers sculptés dans le gré et qui conduisent aux appartements du seigneur des lieux (vous pouvez d’ailleurs ci-contre voir ces escaliers que je trouve d’ailleurs magnifique). Le Haut-Koenigsbourg était habitait par le comte Thierstein qui est également le seul chevalier, sa femme dame Otilia, ses trois enfants, une dizaine de gardes et les gens y travaillant.
Pour pouvoir accéder à cette basse cour, il fallait passer une première porte puis une seconde, la herse et enfin une dernière porte, autant dire qu’il n’était pas aisé de pénétrer la fortification ; par contre, dans les hauts quartiers, ça m’a étonné : seul un petit pont-levis empêche d’éventuels attaquants d’accéder aux appartements des nobles. Sans compter qu’avant même qu’un ennemi arrive à ces premières lignes de défense, il fallait réussir à traverser la forêt sans être repéré par le donjon qui contenait les canons défensifs, le premier bastion situé juste au dessus des murs protecteurs qui font dans les 9m d’épaisseur.

Première porte Seconde et troisième porte + herse

Pour situer un peu cette époque médiévale, le cuisinier Joscelyn a improvisé une cérémonie d’adoubement et mon garçon a été son assistant adoubé. Ça a été un super moment, le petit était à fond, les autres aussi d’ailleurs ^_^

cérémonie d'adoubementPuis il nous a expliqué comment le comte de Thiersten est entré en possession du château :
En 1462, les lieux étaient occupés par 30 chevaliers brigands qui, grâce à la vue qu’ils avaient sur la plaine d’Alsace, pouvaient organiser des raids et piller à loisir les marchands et voyageurs. Les locaux ont au bout de quelques années été voir les villes de Strasbourg et de Bâle afin de demander leur aide. Elles répondirent à l’appel et envoyèrent à elles deux un contingent de 300 chevaliers.
Une fois arrivés sur place, les brigands avaient fui depuis longtemps, abandonnant le château. Malgré cela, les chevaliers s’installèrent dans la forêt et canonnèrent pendant 5 jours, c’est le temps qu’il fallut pour le détruire totalement.
Puis, le Haut-Koenigsbourg fut donné à la famille Thiersten et le château fut reconstruit en 10 ans.

Bref, ça a vraiment été une très bonne visite, les enfants ont adoré et je pense que les adultes aussi. Enfin, moi, j’ai bien rigolé et j’en ai appris pas mal sur l’histoire du coin, ce qui est bien ^_^

2 réflexions sur « Visite du Haut-Koenigsbourg »

  1. OOOH j’y suis allée l’an passé (j’en avais parlé sur le blog), c’est génial de voir que toi aussi et que vous avez passé un bon moment là-bas!
    La visite guidée, une bonne idée! Nous n’avions pas pu la faire, mais c’est génial 😀

  2. Oui, AnGee, je me souviens bien de ton article, j’ai d’ailleurs pensé à toi quand on y était, je me demandais si tu avais fait la visite guidée, maintenant, je sais 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *