L’histoire de Mr. N, tome 1 : le Passe-mondes – Thibault Rollet

L'histoire de monsieur NTitre: Le Passe-mondes
Saga: L’histoire de Mr. N, tome 1
Auteur: Thibault Rollet
Éditeur: Editions du Petit Caveau
Nombre de pages: 196
Quatrième de couverture: « Passe-mondes. C’est ainsi que je me nomme et ce sera votre patronyme à présent. Vous serez bientôt le gardien du plus grand secret de l’humanité. Car les vivants existent. Mais les morts aussi »
Découvrez un univers parsemé de légendes fantomatiques, une vision de la mort terriblement décalée et hilarante. Laissez-vous porter par les pouvoirs du Passe-mondes et envisagez que ce qu’il se passe dans ces pages pourrait exister…
Parce que c’est le cas. Mais chut ! C’est un secret.

Dernières lecture du mois dans le cadre de l’opération Un mois, une maison, un achat.
J’ai un avis assez mitigé quant à cette lecture : j’ai adoré le principe et le personnage du Passe-mondes par contre, le côté vampire m’a un peu refroidie.

Jusqu’à la page 53, on découvre le Passe-Mondes à travers les yeux de monsieur Neeyers, Passe-mondes en devenir : on découvre sa rencontre avec son prédécesseur, les règles qui régissent son univers, ses obligations, sa maison, etc… C’est réellement une partie que j’ai plus qu’adorée.
Puis, il rencontre les vampires lors d’un colloque annuel et là, ça se gâte… On apprend qu’ils sont réunis en Caste mais séparé en Classe, personnellement, ça aurait pu être en clan, ça m’aurait fait le même effet : celui de me retrouver dans un livre de scénario  de Vampire la Mascarade (genre j’abuse, ben non, la Caste est divisée en 2 factions : l’un veut rester cacher des humains et les préserver autant que faire se peut, l’autre veut vivre à découvert et se fout complètement des humains – ça ne vous rappelle pas légèrement-un peu-beaucoup la Camarilla et le Sabbat ? ben moi oui.)
Par contre, j’ai réellement apprécié la conservation du mythe vampirique : créatures issues de Lilith qui a envoyé sur Terre ses sept descendants.

Sans compter que le personnage se perd complètement parmi les vampires -il reste longtemps avec eux et c’est un peu ennuyeux parce que ce n’est pas le groupe le plus amusant dans le genre Traditionalistes et comparses-, son rôle de passeur disparait complètement, son monde s’évanouit -genre il retourne une seule fois dans Undead House alors qu’elle a beaucoup à lui offrir notamment la bibliothèque, une fois qu’il sait où et quoi chercher. Qu’il aide la Caste ne me pose pas plus de soucis que cela, mais là, il passe tout son temps avec eux : il aurait pu enquêter de son côté, croiser les informations récoltées, etc… On aurait pu continuer à découvrir ce monde aussi intéressant que fabuleux : on en a un rappel à chaque nouvelle apparition que ce soit lors de la venue du dandy squelette, la visite à l’Ankou (la mort dans les légendes bretonnes) et la Dame Blanche, etc… mais ce n’est pas assez, et ça m’a frustrée.

En ce qui concerne le personnage en lui-même, j’ai adoré, il est super drôle : il raconte son histoire et ajoute régulièrement des notes pas comme les autres (il commente ses propres paroles très souvent de façon sarcastique ou ironique, ça dépend du contexte).

En tout cas, j’ai beaucoup aimé et c’est dommage de me dire que ça aurait pu être bien davantage. Maintenant, il ne me reste plus qu’à zieuter la sortie du 2, parce que même si la coopération avec les vampires se poursuit, j’ai suffisamment aimé le personnage pour avoir envie de lire la suite.

Un mois, une maison, un achat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *