La Petite marchande de rêves – Maxence Fermine

La petite marchande de rêvesTitre: La Petite marchande de rêves
Saga: Malo au Royaume des Ombres
Auteur: Maxence Fermine
Éditeur: Michel Lafon
Nombre de pages: 176
Quatrième de couverture
: Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants: Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer; Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.
Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.
Et une nuit…

J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque afin de pouvoir le lire avec ma fille parce que j’en avais entendu beaucoup de bien et j’avais envie de découvrir cette saga.

Le début nous a très vite captivées. L’histoire promettait d’être intéressante et surtout originale comme le laisse supposer le résumé.
On a adoré jusqu’à ce que la fête de Malo se termine et que le jeune garçon doivent quitter la taverne de Mercator. Puis, un léger coup de mou notamment lorsque le héros découvre la petite boutique des rêves : à ce moment-là, même ma fille a voulu arrêter notre lecture. Je pense que ce qui l’a surtout perturbée, ce sont les différents dessins qui cheminent l’histoire : ils ont été fait par différentes personnes donc n’ont pas forcément le même design ; l’explication en est simple, ce sont certaines des participations au concours d’illustration organisé pour ce livre – personnellement, j’ai trouvé le principe sympathique même si je comprends que ça puisse perturber les plus jeunes.
On est donc passé à une autre lecture, il n’en a pas fallu plus pour que ma puce, intriguée par les 45 premiers % lus, émette le désir de continuer la petite marchande de rêves. On a donc repris notre lecture, et elle a grandement accroché par la suite, il suffit de lire son petit avis en bas de chronique.

De mon côté, je suis plus mitigée. J’ai adoré le début, un peu moins la suite. Je n’ai pas accroché aux autres personnages : Dom Perlet est assez insignifiant – il aurait dû faire peur, au moins un minimum un peu comme les trois brigands mais non, le clown blanc ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, Septimus est amusant – j’ai adoré sa manière étrange de parler, Otto Portret m’a laissée indifférente même si son nom associé à sa profession m’a fait sourire, le clochard céleste m’a émue – il est plein de sagesse et ses paroles ont un côté poétique ce qui m’a plu.
D’ailleurs, il faut bien avouer que beaucoup de passage sont imagés, lyriques, j’ai trouvé le Royaume des Ombres très beau.
Seulement, c’est assez inégale : parfois, on était baigné dans une atmosphère effrayante ou poétique d’autres fois, c’en est carrément absent du récit et c’est dommage.
J’ai bien aimé cette lecture.

Avis de ma puce de 9 ans : c’était vraiment trop bien ! C’était drôle, le mec qui parlait bizarrement, Septimus. J’ai hâte de lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *