Une simple histoire de chance – Laure Allard d’Adesky

Titre: Une simple histoire de chance
Auteur: Laure Allard d’Adesky
Éditeur: Anyway Editions
Format: Ebook
Nombre de pages: 53
Quatrième de couvertureAnaïs Cerf est un chat noir. Elle ne peut pas sortir de chez elle sans déclencher des catastrophes. Le sort s’acharne tellement sur elle qu’elle s’y est habituée et, toujours célibataire, elle travaille de chez elle pour s’exposer le moins possible aux coups du destin. Heureusement, elle peut compter sur ses amies pour lui remonter le moral et affronter les tracas du quotidien. Et pourtant, un jour de Saint-Valentin, sa chance va tourner.

Habituellement, je ne lis pas beaucoup de romance, c’est un genre avec lequel j’ai beaucoup de mal, principalement parce que je ne me retrouve pas dans les personnages, ni même dans l’histoire.
Mais j’ai beaucoup aimé Une simple histoire de chance parce qu’il est drôle, entre autre.

Et puis, le récit tourne davantage autour des relations d’amitié entre Anaïs et ses amies. Alors en effet, l’héroïne est seule, cette nouvelle nous plonge en pleine période de Saint-Valentin, donc forcément la question d’un hypothétique petit-ami se pose et intervient dans l’histoire, mais à mon sens, ce n’est pas le fil conducteur principal.
Ce que j’ai le plus aimé, ce sont bien entendu toutes les allusions à la poisse qui accompagne Anaïs, j’ai trouvé ça très drôle et n’ai pas pu m’empêcher d’en rire. Et puis, je me suis sentie moins seule niveau pas-d’bol, même si pour le chat noir qu’est l’héroïne, sa guigne paraît beaucoup plus problématique que la mienne parce que cela touche de plein fouet ses proches.
Heureusement pour Anaïs et un peu pour le lecteur aussi, le vent tourne et les anecdotes malchanceuses ne sont pas contés tout au long du récit, uniquement à des moments choisis, ce qui n’est pas plus mal parce que ça aurait pu devenir lourd à la longue ; mais l’auteure a su parfaitement doser la touche d’humour qu’elle instille au récit.

Cette nouvelle est vraiment prenante et j’ai eu du mal à arrêter ma lecture quand les corvées de la vie quotidienne m’y ont obligée.
Bref, j’ai adoré cette lecture, j’ai passé un excellent moment et j’ai bien ri, ce qui n’est pas si courant pour ce dernier point.


Challenge Coupe des 4 maisons :
1ère année : Farces pour sorciers facétieux
– un livre qui t’a fait rire – 5 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *