Pèlerins des ténèbres – Serge Brussolo

Titre: Pèlerins des ténèbres
Saga: Marion, tome 1
Auteur: Serge Brussolo
Éditeur: Le livre de poche
Nombre de pages: 285
Quatrième de couverture: Enfermé dans une cage de fer, dans les oubliettes d’une abbaye, un moine dément raconte que le pèlerinage dont il avait la charge s’est terminé en enfer. Le diable, affirme-t-il, a emporté tous ceux qui l’accompagnaient.
Que se passe-t-il en réalité dans les montagnes où serpente l’interminable route menant aux reliques de saint Gaudémon, martyr jadis supplicié par Caligula, l’empereur fou ? Une chose est sûre, beaucoup de gens disparaissent et les sommets semblent habités par des créatures de légende qui ont fait des pèlerins leur gibier quotidien.
Quel secret, quel complot hérétique tente-t-on de dissimuler sous le masque de la superstition ? Marion, la jeune tailleuse d’ex-voto, sera-t-elle plus chanceuse que ceux qui l’ont précédée sur les chemins du mystère… ou succombera-t-elle, à son tour, aux sortilèges du pèlerinage maudit ?

Il y a cinq ans, j’ai lu le second tome de cette saga, la captive de l’hiver, sans connaître l’existence du premier. Ce n’est qu’en avançant dans ma lecture, que j’ai découvert qu’il me manquait un certain nombre de références. Ce n’était pas trop problématique pour comprendre l’histoire, mais j’avais quand même trouvé ça un peu frustrant.Je n’ai donc pas hésité à lire le premier tome quand je l’ai trouvé.

Marion est la fille d’un médiocre sculpteur de pierre. Contrairement à lui, elle a du talent mais étant une femme, elle est constamment dépréciée. Son père est décidé à la marier à son apprenti, Antonin, un lourdaud vaniteux. C’est alors que les prêtres du culte de Gaudémon lui propose, sans le savoir, une échappatoire : partir en pèlerinage et enquêter pour eux sur les disparitions de certaines caravanes de pèlerins et sur les diableries dont le frère Guillaume, devenu fou, a fait part aux moines.
Marion saute donc sur l’occasion pour fuir un destin déplaisant.

Le récit se divise en deux temps :
La partie où Marion accepte de partir et chemine avec les pèlerins. J’ai trouvé ce récit passionnant. J’ai vibré avec l’héroïne, angoissé lorsque des choses étranges se produisaient. J’ai cherché avec elle les détails maléfiques tout au long de leur parcours.
La rencontre avec Mazolas. A partir de là, j’ai moins aimé. Les personnages changent, de nouveaux arrivent. Certains passages que j’ai trouvé long m’ont ennuyée. Et j’ai mis plus de temps à lire les 30 derniers pourcents que les 70 premiers.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce premier tome. J’ai très envie de relire le second tome pour pouvoir profiter des détails que j’ai loupé la dernière fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *