Chroniques des vampires, tome 01 : Entretien avec un vampire – Anne Rice

Titre: Entretien avec un vampire
Saga: Chroniques des vampires, tome 01
Auteur: Anne Rice
Éditeur: Presses Pocket
Format: E-book
Nombre de pages: 444
Quatrième de couvertureDe nos jours, à la Nouvelle-Orléans un jeune homme a été convoqué dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire. Comme l’interviewer, nous nous laissons subjuguer, fasciner et entraîner à travers les siècles dans un monde sensuel et terrifiant ou l’atroce le dispute au sublime. Véritable livre culte, premier volet des désormais incontournables Chroniques des vampires, Entretien avec un vampire renouvelle totalement l’un des mythes les plus riches et les plus ambigus du fantastique.

Étant une grande fan du film, je désirais depuis longtemps lire le roman et découvrir les différences notables entre les deux. Ajouté à cela qu’habituellement les livres sont beaucoup mieux que les films, mon impatience allait donc grandissante du moment que je l’avais programmé dans ma PàL du mois d’octobre.
Finalement, mauvaise pioche ! Ma lecture fut une grande déception

Comme dans le film, Louis raconte son histoire à un journaliste : sa rencontre avec Lestat, sa transformation en vampire, la manière dont Claudia fut engendrée, leur vie à trois puis à deux et leur recherche d’autres vampires.
Le titre Entretien avec un vampire porte bien son nom mais pas autant qu’en anglais Interview with the vampire. Pendant un (trop) long moment, le roman est davantage un échange entre Louis et le jeune homme qu’un récit “autobiographique” et j’ai trouvé ça assez désagréable : j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et chaque fois que cela devenait intéressant, la lecture était interrompue par un dialogue… une discussion qui ne m’apportait rien le plus souvent.

Mais ce n’est pas ce qui m’a posé le plus de souci, mon problème a été les personnages.
Lestat est loin d’avoir le charisme qui est le sien dans le film. Pire que ça, il est mou, fade, inintéressant. Je n’ai pas compris ce qui retenait sa descendance auprès de lui.
Louis est beaucoup moins pathétique, il n’est pas non plus esclave de Lestat, il est trop son égal pour cela, du moins financièrement, et c’est cette équité qui me l’a rendu moins sympathique. Il m’a laissée indifférente.
Claudia est un peu plus semblable au personnage du film, mais elle “radote”… on sait rapidement ce qui la mine en lisant entre les lignes et malgré ça, ça tourne en rond, c’est chiant.
Sans compter que le récit comprend un certain nombre de longueurs, pas dans dans les descriptions mais dans les jérémiades et les réflexions métaphysiques de Louis.
Le passage le plus intéressant était probablement la seconde partie avec les vampires des Carpates, malheureusement, c’était court… trop ou juste comme il faut.

Dans l’ensemble le film est fidèle au roman, néanmoins, j’ai nettement préféré le support cinématographique, peut-être est-ce le jeu des acteurs qui m’a tellement plu. Je l’ignore, n’empêche que le roman ne lui arrive pas à la cheville, c’est donc une déception.

Challenge Tournoi des 3 Sorciers :
Potions : Élixir éternel (4ème année) – Un livre dont le héros est un vampire – 40 points

Pumpkin Autumn Challenge :
Automne Frissonnant – Vous prendrez bien un verre de True Blood ?
Vampire, Zombie, bref une créature assoiffée de sang, qui a la fâcheuse tendance à dévorer tout ce qui bouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *