Crevette – Élodie Shanta

Titre: Crevette
Auteur: Élodie Shanta
Éditeur: La Pastèque
Nombre de pages: 114
Quatrième de couverture: Crevette est une petite sorcière gentille et un peu pleurnicharde, qui rêve de rentrer à l’école de sorcellerie mais rate toujours le concours d’entrée. Alors, lorsque Gamelle (un chat savant) et Joseph (un petit démon collecteur d’âmes) lui proposent de venir habiter dans leur grand manoir et d’étudier avec eux en échange d’un peu de ménage, elle accepte aussitôt. Le trio va développer des liens forts et Crevette finira même par entrer à l’école, où elle rencontrera d’autres amis étonnants.

J’ai emprunté cette BD à la médiathèque le premier jour où il était dispo. Une amie me l’avait fortement conseillée et je dois bien avouer que si ça n’avait pas été le cas, je ne m’y serais probablement jamais essayé parce que la couverture me semblait bien trop jeunesse et d’un premier abord, le character design des personnages ne me plaisait pas. Quelle erreur de se baser sur les apparences ! Maintenant que je l’ai lue, je peux affirmer que les illustrations font autant le charme de cette BD que l’histoire.

Crevette est une jeune sorcière qui vit seule depuis le décès de sa mère. Dès le début, elle reçoit une lettre de l’école de sorciers : elle a de nouveau échoué à l’examen d’entrée. Joseph, l’espèce de démon rouge à corne sur la couverture, la trouve en larme et en apprenant la cause de son chagrin, il l’invite à venir s’installer au manoir où il vit avec Gamelle et Mistigriffe : tous trois lui donneront des cours en échange de tâches ménagères, domaine dans lequel excelle Crevette.

Le scénario est très simple et pourtant, j’ai tout de suite accroché. Peut-être est-ce cette simplicité et cette fraîcheur qui m’ont tant plu… J’ai eu beaucoup de mal à ralentir ma lecture pour prolonger davantage le plaisir de découvrir l’univers et les personnages.
D’ailleurs, en parlant des héros, je me suis attachée à chacun et j’ai adoré suivre leurs aventures mais également les tranches de vie qui les rapproche tout doucement.
Comme je l’ai dit plus haut, si j’ai eu du mal avec le dessin de la couverture, ça n’a plus été le cas une fois la première page passée. L’histoire m’a happée si vite que je n’y ai même plus pensé par la suite et j’ai pris autant de plaisir à découvrir les illustrations qu’à avancer dans le récit.

J’ai également apprécié le choix de l’auteure quant à la mise en page : les passages sont séparés par de grandes planches mettant en scène certains savoirs que ce soit les différentes runes, des dessins qu’ont fait les personnages, etc. Je ne vais pas tout vous spoiler, à vous de découvrir.

Je suis ravie d’avoir lu Crevette, c’était une très chouette lecture, un coup de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *