Lou !, tome 4 : Idylles – Julien Neel

Titre : Idylles
Saga : Lou !, tome 4
Auteur : Julien Neel
Éditeur : Glénat
Nombre de pages : 48
Quatrième de couverture : Il fait chaud. Lou, Mina, Marie-Emilie et Karine sont dans cette grande villa, quelque part sur une corniche, au sud. Un sud qui leur apparaît comme étant extraterrestre. Il fait chaud. La mère de Lou et Richard sont encore dans un train, entre deux villes de province et deux séances de dédicaces désertes. Plus on descend dans le sud, et plus, décidément il fait chaud. Lou observe Tristan du coin du verre teinté de ses lunettes de soleil. Que fait-il lui aussi dans le sud ? Y a-t-il un destin, qui les aurait à nouveau réunis dans cet endroit paradisiaque ? Y aura-t-il encore du melon, au bord de la piscine, au repas du midi ? Il fait chaud. Lou saute au cou de sa mère. Tout le monde se retrouve, dans cet étrange salon de la science-fiction, à deux pas du camping et de la grande villa. Tout le monde se dispute, mais tout le monde fait la fête, et c’est très bien comme ça…

Un quatrième tome différent des autres du moins au niveau du timing. Habituellement, l’histoire se déroule sur une année complète, mais là, seulement sur les grandes vacances et j’ai trouvé ça très chouette : ça donne l’occasion de plein de petites scénettes typique des vacances.

Lou, Mina et Karine ont été invitées par la mère de Marie-Emilie à passer les vacances d’été dans leur villa, dans le sud.
Une fois arrivées, elles partent à la chasse aux garçons et tombent par un pur hasard sur Tristan (l’amoureux de Lou dans les deux premiers tomes) et ses trois amis.
En parallèle, on suit la mère de notre héroïne qui fait une tournée dédicaces pour son livre. Pas une grande réussite… une situation un peu triste qui parlera à de nombreux auteurs méconnus.
J’étais à la fois contente et surprise de retrouver Tristan. Sa non-histoire d’amourette avec Lou peut reprendre. Cela remet tout en question : les années ont passé, ils ont pris de l’âge et de la maturité. Leurs sentiments ont-ils évolué ? Et qu’en est-il de sa relation avec Paul ?

Un certain nombre de passages m’ont plu :
l’attachement entre Mina et Jean-Jean qui les fait grandir et mûrir. Leur petite fête sur la plage est assez cliché, mais ça m’a fait du bien.
– les dédicaces à Mortebouse, une petite fête qui fait du bien au moral
la convention qui permet à Lou et à sa mère de se retrouver (même si j’aurais apprécié qu’il y ait plus de références geeks)
– quand Karine jette Marie à l’eau pour la “punir” de son comportement exécrable avec sa mère.

Je vais en profiter pour parler de ces deux personnages puisque j’ai bien l’impression qu’on les reverra. En ce qui concerne Karine, je n’étais pas sûre d’aimer ce personnage, pourtant, sous ses airs de racaille, elle est gentille. Elle se montre respectueuse envers la mère de Marie-Emilie, (la pauvre m’a fait pitié, elle cherche désespérément de la compagnie et comme elle saoule tout le monde, personne ne reste avec elle…), soucieuse du bien-être du père de son amie (il s’isole et cherche la paix). Elle regarde au-delà des apparences et j’apprécie ça.
Pour Marie-Emilie, je ne l’apprécie pas. Elle est aussi soulante que dans le précédent (là-dessus, elle tient de sa mère). Elle est une sale gosse pourri-gâtée qui se comporte super mal avec ses parents. C’est à se demander comment Lou peut être amie avec elle.

J’ai adoré ce quatrième tome et je file lire le prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.