Lou !, tome 6 : L’âge de cristal – Julien Neel

Titre : L’âge de cristal
Saga : Lou !, tome 6
Auteur : Julien Neel
Éditeur : Glénat
Nombre de pages : 48
Quatrième de couverture : Tout change, tout reste pareil… Un beau jour, de grands cristaux roses transpercent anarchiquement le cœur de la ville. Depuis, Lou partage son temps entre un programme de collecte de données scientifiques pour le gouvernement, la garde d’un petit frère obnubilé par les dinosaures et les sorties en boîte de nuit. Elle se dit quand même que c’est un peu n’importe quoi, mais pas désagréable. Cette sensation ouateuse, ce flottement incertain… Est-ce que c’est ça, devenir adulte ?

Euh… mais c’est quoi ce bordel ?
C’est complètement parti en sucette !
Essayons de démêler tout cela en résumant au mieux :
– on a une ellipse de deux ans et demi (je pensais un an et demi comme le petit frère Fulgor parle et marche, mais vu qu’il commence à aller sur le pot, tablons sur deux ans et demi) donc Lou a 17 ans et va sur ses 18.
des cristaux roses ont envahi la ville, la saccageant au passage. D’où viennent-ils ? Pourquoi ? Le gouvernement les étudie de près et fait participer la population : Lou fait des relevés sonores.
la mère de Lou bosse pour le gouvernement, en parallèle, elle continue d’écrire et monte la comédie musicale sur glace de son premier roman Sibéra
– Tristan et Jean-Jean travaillent dans un restaurant, dans la ville où habite Lou.
– Mina et Jean-Jean passent leur temps à rompre pour mieux se remettre ensemble (comme ça me gonfle ce genre de relation)
– Karine sort toujours avec monsieur Raisin qui maintenant a une tête de raisin, on ne voit plus le trou qui dévoilait une partie de son visage. Étrange !
– Marie-Emilie et sa mère s’entendent bien… mais comment est-ce possible ?
– Lou rencontre un type qui prétend être dans sa classe alors qu’elle ne se souvient pas de lui et qui semble surtout en savoir long sur ce qui arrive à notre héroïne
au début, les événements se suivent de manière fluide, puis d’un coup, Lou commence à sauter d’une scène à l’autre sans savoir ni comprendre pourquoi. Ça rend le récit étrange et décousu.

Tout le long de ma lecture, je me suis dit que ça devait être un rêve. C’est devenu en un instant une bande-dessinée fantastique, ça ne m’aurait posé aucun souci si c’était venu progressivement, mais avec cette ellipse… non seulement, c’est frustrant, mais ça rend la lecture laborieuse : j’ai passé beaucoup de temps et d’énergie à essayer de percer les mystères des cristaux… en vain.
Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je crois que j’ai bien aimé, mais que c’était tellement loin des Lou ! habituels que ça m’a perturbée. Et puis j’ai terminé cette bande-dessinée avec beaucoup de questions et aucune réponse et c’est d’autant plus rageant que Lou semble avoir compris sur la fin de quoi il retourne et n’en fait nullement part au lecteur.

Vous me direz : pour avoir les réponses à tes questions, il suffit de lire le septième… ce n’est pas faux, sauf que je vais devoir attendre demain matin… en admettant que je trouve un créneau pour découvrir la suite, ce qui n’est pas gagné !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.