Lou ! : Sonata, tome 1 – Julien Neel

Titre : Lou ! : Sonata, tome 1
Auteur : Julien Neel
Éditeur : Glénat
Nombre de pages : 144
Quatrième de couverture : Désormais, Lou est une jeune femme confrontée à sa vie d’étudiante qui s’installe seule (enfin presque, le chat est toujours là) dans la ville de Tygre. Les joies mais aussi certaines peines de l’indépendance, les nouvelles connaissances, se perdre dans une ville qu’on ne connait pas, le retour d’une amie, Lou continue d’avancer dans sa vie et de nous questionner via ce mélange d’humour et de sensibilité dont la formule inédite en BD fût de faire grandir son héroïne en même temps que ses lecteurs. Quand Lou débutait en 2004, c’était une enfant qui vivait seule avec une maman un peu loufoque et gauche mais toujours bienveillante pour sa fille. Il s’en est passé des choses depuis sa rencontre avec Tristan, les étés avec les copains, l’arrivée d’un frère ou la crise des cristaux ! Au fil des 8 tomes de la première saison et de toutes ces rencontres, Lou s’est émancipée et affirmée. Il est maintenant temps qu’elle apprenne à se connaître en tant qu’adulte.

C’est cette bande-dessinée qui a justifié la lecture de tous les autres Lou !. L’ayant emprunté à la médiathèque, j’ai un temps limité pour le conserver donc pour le lire.
Le ton du premier tome de cette seconde saison est bien différent de la précédente.
Et pour cause, Lou entre à la fac de la ville de Tygre, elle habite dans un appartement, petit mais fort sympathique. Le road trip qu’elle a fait dans le 8 de Lou ! ne lui a pas permis de se trouver, elle espère y parvenir là… même si c’est mal barré : elle ne sait même pas si elle est inscrite dans la bonne filière à l’université. Dur de déterminer si on est sur la bonne voie quand on ne sait même pas où nous guident nos pas. Ajoutons à cela que son prof principal est chelou et ses cours tout autant.

L’auteur retranscrit bien le sentiment que de nombreux étudiants ont éprouvé en rejoignant les bancs de la fac :
– un fossé sépare le lycée de l’université et on est très vite perdu voire même dépassé.
– la sensation d’avoir atterri en fac parce qu’on ne savait pas quoi faire d’autre.
– l’impression de ne pas être à sa place à l’université.
beaucoup de distractions et une totale autonomie donc difficile de se motiver pour aller en cours.
C’est un tome qui parlera aux étudiants et rappellera des souvenirs à ceux qui y ont été. Et oui, je fais partie de la deuxième catégorie et je me suis reconnue en Lou sur bien des points.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, et vu la manière donc cela se termine, je me demande ce que l’auteur a prévu pour son héroïne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.