Talentless, tome 2 – Iori Furuya & Looseboy

Titre : Talentless, tome 2
Scénario : Looseboy
Dessins : Iori Furuya
Éditeur : Doki doki
Nombre de pages : 233
Quatrième de couverture : Les prodiges sont nos ennemis ! Pour sauver le genre humain, ils doivent être éliminés !
Les Prodiges, qui semblent être en réalité les véritables ennemis de l’humanité, ont été rassemblés dans une même école. Une sans-pouvoir nommée Nana est envoyée là-bas pour les éliminer secrètement. Pour mener sa mission à bien, la jeune fille ne peut compter que sur sa vivacité d’esprit… Ne manquez pas le deuxième volume de cette histoire à suspense où la justice et le mal rivalisent d’ingéniosité, et qui vous prendra au dépourvu !

Je ne vais pas traîner, d’autant que je ne vais pas avoir des millions d’informations à divulguer.
Dans ce second tome, Nana continue de tuer les élèves qu’elle considère comme les ennemis de l’humanité. Mais ça se corse pour elle : Kyôya, qu’elle n’a pas réussi à tuer en raison de son immortalité, la soupçonne d’avoir tué Nanao et Yôhei donc il l’espionne.
Et c’est encore pire quand Tsunekichi lui révèle qu’il sait ce qu’elle a fait et va faire grâce à des rêves prémonitoires qu’il imprime par photokinésie.

Je suis partagée quant à cette lecture. Ça tourne un peu en rond parce que Nana se précipite. Elle pourrait se poser, et réfléchir plus avant à un plan, avant de passer à la prochaine victime, mais on a l’impression que le temps lui est compté – si c’est le cas, ça ne nous est pas dit, ni la raison qui pourrait expliquer un timing si serré.
Je pensais qu’on commencerait à en apprendre un peu sur le passé de Nana, histoire de s’attacher à elle, mais ce n’est pas le cas. Pas non plus pour Kyôya… et c’est dommage parce que tous les personnages de ce manga me laissent indifférents.
L’auteur a quand même réussi à me faire stresser pour Nana, à plusieurs reprises, ce n’était pas suffisant pour me faire adorer cette lecture. Sans compter que l’effet de surprise du premier était passé. Ça traînait un peu en longueur. Et surtout, beaucoup de dénouements étaient prévisibles.
Je n’ai pas grand-chose à dire de plus sur ce second tome si ce n’est que j’ai bien aimé. Il faudra que je me procure la suite d’une façon ou d’une autre, parce que je ne l’ai pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.