Calpurnia, tome 2 – Daphné Collignon & Jacqueline Kelly

Titre : Calpurnia, tome 2
Auteurs : Daphné Collignon & Jacqueline Kelly
Éditeur : Rue de Sèvres
Nombre de pages : 90
Quatrième de couverture : Nous sommes dans le comte de Caldwell, au Texas, en 1899. Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia Tate, onze ans, continue de partager avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes quant à ses découvertes. Elle affirme sa personnalité au milieu de ses six frères et se confronte aux difficultés d’être une jeune fille à l’aube du XXe siècle. Apprendre la cuisine, la couture et les bonnes manières, comme il se doit, ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si elle ne voulait pas faire son entrée dans le monde comme toutes les jeunes filles de son âge ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?

J’étais curieuse de voir ce que ce second tome pouvait donner. Je m’attendais à la même ambiance que dans le premier… entre insouciance et curiosité. Ça n’a pas été le cas.
Calpurnia est à une époque charnière : elle désire suivre des études pour devenir naturaliste, mais sa mère est décidée à faire d’elle une jeune fille accomplie, une parfaite petite ménagère, prête à entrer dans le monde en tant que débutante.

Le récit est plus sombre. Callie découvre qu’elle ne pourra pas faire ce qu’elle souhaite dans l’avenir, elle passe de l’espoir dans le premier tome au désespoir d’être prisonnière de cette vie dans celui-ci. Une réalité très dure dans la bouche de cette toute jeune fille… elle n’a que 11 ans, un âge où l’on aspire à réaliser ses rêves… si l’on est un garçon. Une différence qu’elle souligne à plusieurs reprises et cela rend sa situation encore plus injuste, d’autant que personne ne l’aidera… pas même Bon-papa avec qui elle partage la passion de la science.
Les dessins sont tout aussi chouettes que dans le premier, avec ses couleurs sépia – j’adore. Calpurnia a le même âge, pourtant, on a l’impression qu’elle a grandi physiquement, sûrement parce que sa pensée a changé, a évolué.

J’ai nettement préféré ce second tome. Par contre, je pensais que cela clôturait cette saga, mais non… il doit bien y avoir une suite qui fait la jonction entre Calpurnia et Calpurnia assistante vétérinaire, mais je n’ai rien lu sur un troisième tome en préparation. Ça m’intrigue !
Il va quand même falloir que je regarde si le roman est à la médiathèque pour l’emprunter. En tout cas, c’est un coup de cœur pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.