Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 1 : Rue Farfadet – Raphaël Albert

Titre : Rue Farfadet
Saga : Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 1
Auteur : Raphaël Albert
Éditeur : Mnémos
Format : E-Book
Nombre de pages : 320
Quatrième de couverture : Panam, dans les années 1880 : les humains ont repris depuis longtemps la main sur les Peuples Anciens. Sylvo Sylvain a posé son havresac dans la rue Farfadet, gouailleuse à souhait. Il exerce la profession exaltante de détective privé et les affaires sont nombreuses ! Des adultères, des maris jaloux, des épouses trompées, etc. Ni très rémunérateur, ni très glorieux… Alors, Sylvo fréquente assidûment les bars et les lieux de plaisir en tout genre où son charme envoûte ces dames… Jusqu’au jour où lors d’un banale enquête de routine il se trouve mêlé à une machination dépassant l’entendement. Le voilà, bien malgré lui, chargé de l’affaire par l’un des trois puissants ducs de Panam. Saura-t-il tirer son épingle de ce jeu compliqué et dangereux ?

Je m’attendais à une lecture plus classique. J’ai été agréablement surprise de découvrir un univers aussi fun, pourtant l’histoire n’a rien de farfelu.

Sylvo Sylvain est détective privé à Panam. Avec son acolyte, Pixel, ils enquêtent sur une histoire d’adultère et tombent au milieu d’un nouvel attentat (oui, il y en a eu plusieurs depuis le début d’année et on se demande vraiment qui les organise et pourquoi). Ils ne s’attendait pas à être mêlé à un complot politique.
Bon, racontez comme ça, c’est un peu succinct… mais ce n’est pas la trame qui est le point fort de ce récit, même si l’intrigue est bien ficelée et rondement menée. C’est l’univers entêtant.

J’ai adoré l’atmosphère qui se dégageait de Panam, d’ailleurs la magnifique couverture de ce premier tome donne le ton (elle me plaît tellement que j’hésite à me l’acheter en version papier). J’ai eu l’agréable sensation de me retrouver dans le jeu vidéo Discworld noir avec son ambiance un peu sombre, les nombreux jeux de mots qui m’ont éclatée, les créatures diverses et variées qui peuplent les rues de l’immense cité où Sylvo a élu domicile.

J’ai adoré les personnages principaux :
Sylvo est attachant sous ses airs d’ivrogne paresseux. Il est malin et surtout chanceux.
Pixel lui donne le change à merveille et m’a amusée. J’aime beaucoup la relation qu’il entretient avec le détective Sylvain et je suis tristounette de ne pas en savoir plus sur leur passé… mais ça me donnera l’occasion de le découvrir dans les prochains que je compte bien lire.
Éléanore est sympathique, mais j’ai tout de suite vu clair dans son jeu.
Jacques Londres m’a laissée indifférente probablement parce qu’il prend peu de place dans le récit, par contre son nom me fait triper !

Ça a été une lecture géniale. Ça s’est lu rapidement et j’avais du mal à faire des pauses tellement je me sentais bien dans ce monde. Un coup de cœur pour ce premier tome.

ABC Imaginaire 2021 – lettre A :
08/26

2 réflexions sur « Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 1 : Rue Farfadet – Raphaël Albert »

  1. En tout cas, le premier est génial et donne vraiment envie de lire les suivants que j’ai ajouté sur ma WishList ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.