Fukuneko : Les chats du bonheur, tome 3 – Mari Matsuzawa

Titre : Fukuneko : Les chats du bonheur, tome 3
Auteur : Mari Matsuzawa
Éditeur : Nobi nobi !
Nombre de pages : 160
Quatrième de couverture : On dit que les fukuneko, ces chats porte-bonheur, s’attachent aux humains à qui il manque quelque chose. Si Ako a Fuku, probablement pour combler la douloureuse absence de ses parents, son petit-frère Yôta ne devrait-il pas lui aussi avoir son propre fukuneko ? La cadette de la fratrie va d’ailleurs en apprendre plus sur sa mère grâce à leur oncle Ichi…
La bande de petits chats continue de s’agrandir avec l’arrivée de Charlotte, une fukuneko bien sensible qui redoute le départ de sa maîtresse à l’étranger. En effet, ces créatures toute mignonnes ne peuvent s’éloigner de la ville de Fukuneko…

Ce troisième tome est sorti il n’y a que quelques jours, et je n’ai pas résisté au désir de le lire rapidement.
J’ai trouvé ce numéro beaucoup mieux que le précédent, j’ai retrouvé l’ambiance apaisante du premier et vu la fatigue due à ma vilaine angine, ça a fait un bien fou.

Y a un nouveau fukuneko, dame Charlotte, Chacha pour les intimes. Elle est toute mignonne avec son bonnet qui épouse ses oreilles et sa robe de poupée. Elle est jeune et un brin capricieuse, mais la relation qu’elle entretient avec sa maîtresse et l’amour qu’elle lui porte me l’ont rendue sympathique.
Azuki est moins harpie dans ce troisième tome, du coup, y a moins de tensions.

Cette fois, les histoires des humains ont autant d’importance que celle des fukunekos, et j’ai apprécié cela, c’était plus intéressant.
On découvre un personnage qui jusqu’à présent était pour le moins effacé, voire absent du récit au point que j’avais presque oublié son existence : Yôta, le petit frère d’Ako… et lui-même s’allie à un nouveau fukuneko, dame Ichihime.

Les dessins sont toujours aussi beaux. Les fukunekos sont super mignons et je me suis plu à m’attarder sur bon nombre de planches.
C’est un coup de cœur pour ce troisième tome. Il m’a apporté de petits bonheurs, de timides sourires. Après chaque chapitre, je me suis sentie mieux, plus sereine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.