L’étrange vie de Nobody Owens – Neil Gaiman

Titre : L’étrange vie de Nobody Owens
Auteur : Neil Gaiman
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 256
Quatrième de couverture : Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d’une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux…

Je ne m’attendais pas à une telle histoire. Je savais qu’il avait grandi dans un cimetière (merci le résumé), mais je pensais le retrouver à l’âge adulte avec peut-être des flashbacks sur son enfance. Finalement non.

Dans le premier chapitre, notre héros a moins de deux ans. Ses parents et sa sœur sont assassinés par le Jack, mais le bambin parvient à s’échapper et se réfugie au cimetière au-dessus de la colline. Là-bas, les fantômes des défunts le cachent, le protègent et s’en occupent jusqu’à ce qu’il soit capable de se prendre en charge lui-même. Et c’est le mystérieux Silas, ni vivant ni mort, qui sera son tuteur.
Donc on le voit grandir : chaque chapitre nous offre une aventure fantastique à différents âges.

À cinq ans, il rencontrent une petite vivante, Scarlett, et ensemble ils découvrent un autel caché dans une tombe sous un ancien tumulus.
À six ans, Mme Lupescu remplace Silas et Nobody fait la rencontre de trois individus étranges qui lui font passer la porte des goules.
À huit ans (si je ne dis pas de conneries), il découvre la partie non consacrée du cimetière et la tombe de la sorcière.
Pendant quelques années, Nobody se contente du cimetière, mais vient un moment où il a besoin d’élargir son horizon et cela arrive après la danse macabre.

J’ai passé un excellent moment.
Nobody est un gamin attachant, même si son stupide rejet pour Mme Lupescu et tout ce qu’elle lui apprend a failli lui coûter cher. Heureusement, il est loin d’être un idiot et cela lui sert de leçon.
En quelques lignes, l’auteur nous dépeint à merveille les personnages et je n’ai eu aucun mal à croire en leur existence, à leur passé. J’étais bien à leurs côtés.

La seule chose qui m’a un peu embêtée, c’est qu’il nous manque des réponses : qui sont réellement les Jack ? Qu’est la garde d’honneur ? Que devient Nobody après le cimetière ? Y a-t-il une suite ?
J’ai adoré cette lecture que j’ai dévorée en trois petits jours. Je suis triste d’avoir terminé ce roman et d’avoir quitté Nobody et ses fantômes.

Automne des mystères
Cabinet de curiosité (Arts/ Sciences/ Musée/ Singularité/ Étrangeté)

Coupe des 4 maisons :
Ordre de Merlin (6ème année) – un livre qui a reçu plusieurs prix littéraires60 points

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.