Secrets of magical stones, tome 2 – Marimuu

Titre : Secrets of magical stones, tome 2
Auteur : Marimuu
Éditeur : Vega/Dupuis
Nombre de pages : 178
Quatrième de couverture : Fraîchement arrivée au Ministère des Pierres magiques, Mana est intégrée à un groupe de chercheuses en formation. Elle se découvre ainsi des amies, mais aussi doit faire face à la jalousie de certaines de ses collègues qui apprécient peu l’avantage que possède Mana de pouvoir facilement trouver des pierres magiques. Mais ces pierres, comme elle le découvre, ne sont pas simples à « cueillir » : la magie est instable, et elle doit intégrer les techniques d’approche pour les récupérer sans créer de catastrophe.

C’est le second tome de cette saga… et surtout l’avant-dernier. J’ai du mal à le concevoir parce que ça n’avance pas vite. Alors c’est une bonne chose, on a le temps de se faire aux personnages, d’en apprendre davantage sur les gemmes comme dans n’importe quelle série plus ou moins longue, mais du coup, je redoute que la fin ne soit trop vite torchée… bon, j’ai le temps de voir venir d’ici le prochain tome.

Lors d’une grande chasse aux gemmes, Mana et Ray doivent faire équipe. Y a d’autres groupes de l’académie, mais je ne m’étalerai pas sur les autres élèves parce que je les trouve assez inintéressants.
Pour nos deux héroïnes, rien ne se passe comme prévu… et on ne peut pas dire que Mana aide beaucoup, c’est un bon boulet sur ce coup-là. Heureusement elle se rattrape.
Ce que j’apprécie avec ce duo est que Ray se donne à fond dans ce qu’elle fait et qu’elle pousse Mana à en faire autant. C’est une très bonne chose.
Ce second tome se termine au milieu d’une troisième chasse aux gemmes et vu ce que provoque le mur de l’œil, ça promet d’être un sacré butin, mais on ne le saura qu’au prochain.

Il y a de nouveaux personnages : Neko, M. Tanaka, Cheryl Mégane. Ils m’ont laissée indifférente.
L’histoire est sympathique, mais rien de transcendant. Ça s’est vite lu. Ce qui m’a surtout déçue, ce sont les décors : il me semble qu’il y en a moins et qu’ils sont moins détaillés. Le character design est tout aussi beau que dans le premier, principalement en ce qui concerne les visages – les corps sont un peu trop raides, pas tout le temps, mais souvent.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, je n’ai rien d’autre à rajouter. J’ai bien aimé ce second tome et je vais entamer le second dans la foulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.