300 jours avec toi, tome 1 – Masaki Kiritomo

Titre : 300 jours avec toi, tome 1
Auteur : Masaki Kiritomo
Éditeur : Doki Doki
Nombre de pages : 228
Quatrième de couverture : En ce jour de printemps rempli de pétales de fleurs de cerisier, je l’ai rencontrée. Une fille solaire et pleine de vie. Mais lorsque j’ai pris sa main, un nombre troublant est apparu au-dessus de sa tête : “300”. Voici notre histoire commune, au fil des jours qui défilent trop vite…

Je réfléchis depuis plusieurs heures à ce que je vais dire sur ce premier tome et rien ne me vient. Donc ma chronique risque d’être courte.

Sasaki est sur le point d’entrer en fac de médecine. Quelques jours avant la rentrée, il fait une rencontre très étrange : Miu, une jeune femme regarde tristement le lac et quand elle se rend compte qu’il l’observe, elle lui adresse la parole. Ils passent un moment agréable ensemble et quand ils se séparent, Sasaki la touche. Il voit alors apparaître le chiffre 300 au-dessus de sa tête. Il semblerait que c’est le nombre de jours qu’il lui reste à vivre.
Les deux jeunes gens ne sont plus amenés à se revoir, sauf que le jour de la rentrée, Sasaki découvre que Miu est également en première année de médecine.

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. La rencontre fortuite entre nos deux héros sonnait faux. J’avais la sensation que ce n’était pas une coïncidence et que Miu cachait quelque chose : peut-être avait-elle le même pouvoir que Sasaki ? Ça expliquerait ses réactions envers lui. Sait-elle qu’elle est condamnée ?
En tout cas, y a un truc qui cloche avec elle sans que j’ai pu mettre le doigt sur ce qui me gênait.
Les personnages sont sympathiques, même si je préfère nettement les personnages secondaires comme Lena ou Uehara – on les voit certes moins, mais je les ai trouvés plus attachants.

L’histoire est ce qu’elle est. Assez classique et un brin prévisible. Bref, rien d’exceptionnel.
Je ne peux même pas me consoler avec les dessins, ils n’ont rien de transcendants. Une certaine inégalité dans le character design, et par moment, des crânes proéminents qui donnent une drôle de tête aux personnages.

Un premier tome assez plat qui m’a un peu ennuyée et m’a laissée indifférente. Heureusement, il n’y a que deux tomes et je vais tout de suite torcher le suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.