Frieren, tome 2 – Kanehito Yamada & Tsukasa Abe

Titre : Frieren, tome 2
Scénario : Kanehito Yamada
Illustrations : Tsukasa Abe
Éditeur : Ki-oon (Shônen)
Nombre de pages : 196
Quatrième de couverture : Frieren a désormais une compagne de route, Fern, car l’elfe a promis de veiller sur la protégée de Heiter à la mort de son ami. Ensemble, elles aident les gens afin de collecter des sorts, au gré de leurs pérégrinations.
Mais voilà qu’Eisen leur propose une mission insolite : retrouver un vieux grimoire disparu depuis des décennies qui aurait appartenu à la grande mage Flamme…
Frieren y découvre qu’on peut converser avec les défunts, ce qui lui permettrait de parler une nouvelle fois à Himmel. Néanmoins, pour ce faire, il faut se rendre dans le nord, à Ende… et la route promet d’être longue, car c’est celle qui mène au château du roi des démons !

Un second tome encore mieux que le premier, pourtant ce n’était pas gagné au début, la transition entre les deux tomes est quasiment inexistante, ce qui a rendu la reprise laborieuse.

Accompagnée de Fern, Frieren doit partir à la recherche d’Auréole et parler avec Himmel… pour quelle raison ? Je l’ignore : soit ça n’a pas été dit dans le premier (ce qui m’étonnerait), soit je ne m’en souviens pas (ce qui est plus que probable). Ah ben c’est précisé sur la quatrième de couverture, quel boulet je fais !
Pour remplir sa mission, elle suit le même trajet que son groupe de compagnons, 80 ans auparavant. C’est l’occasion pour le lecteur de découvrir des pans de ce qu’ils ont vécu. J’adore ces petits flashbacks, ça rend les personnages tellement attachants et le récit complet à souhait.

On découvre également un nouveau personnage : Stark, le disciple d’Eisen avec qui il est brouillé. J’aime bien la relation d’amitié qu’il commence à tisser avec Fern. A voir ce que ça donnera par la suite. Et comment ça tournera avec Frieren – c’est déjà étonnant qu’elle s’encombre d’apprentis…
C’était un récit plaisant, n’empêche que la meilleure partie est indéniablement celle qui se déroule dans le comté de Granat : on en apprend davantage sur les démons et puis ça pète. Malheureusement, on n’a pas la conclusion de l’aventure, il faudra lire le 3… et ça tombe bien parce que je l’ai dans ma Pile à Lire.
J’ai trouvé les dessins un peu moins soignés surtout dans les paysages urbains. Le character design est toujours aussi chouette. Du coup, je me suis moins attardée sur les illustrations.
J’ai adoré ce second tome et j’ai hâte de découvrir le prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.