Blissful Land, tome 1 – Ichimon Izumi

Titre : Blissful Land, tome 1
Auteur : Ichimon Izumi
Éditeur : Nobi nobi ! (Genki)
Nombre de pages : 186
Quatrième de couverture : Tibet, XVIIIe siècle, dans un village au milieu des montagnes. Kang Zhipa, apprenti médecin, fait la connaissance de sa fiancée, Moshi Lati, venue d’une contrée lointaine. Pour ces futurs mariés aussi tendres que naïfs, apprendre à se connaître est déjà toute une aventure.
Pas à pas, au rythme des cueillettes d’herbes médicinales et des préparations de remèdes ou de plats traditionnels se tisse le récit du quotidien chaleureux d’une terre qu’on dirait bénie des cieux.

J’ai pris ce premier tome pour deux raisons : la couverture me plaisait bien et on m’avait vanté les décors typiques du Tibet.
Je m’attendais à un style de dessin aussi complet que pour Magus of the Library, on s’en rapproche de part la complexité des détails que ce soit dans les paysages ou les tenues, mais ce n’est quand même pas aussi minutieux.

Kang Zhipa a 13 ans et est apprenti médecin dans son village. Il est passionné par les herbes médicinales qu’il cueille lui-même. Mais sa vie va changer quand débarque chez lui un convoi de voyageurs et qu’ils laissent une jeune fille du nom de Lati. Le demoiselle n’est autre que sa fiancée.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. C’est très calme et puis le héros ne semblait pas très malin… il était le seul à ne pas avoir compris que Lati était sa promise, alors même qu’elle vivait sous son toit. Quelle autre raison aurait pu justifier sa présence ?
Par la suite, ça va mieux. Et j’ai trouvé les personnages attachants :
Kang est finalement observateur et bienveillant envers son entourage.
Lati est agréable et se montre serviable.
Quant à Pema, je ne sais pas trop quoi en penser : au début, elle m’a laissée indifférente puis le chapitre où elle se dispute avec l’un de ses camarades l’a rendu sympathique.

J’ai aimé l’ambiance qui se dégage de ce manga, c’était plaisant, apaisant et ça m’a mis du baume au cœur.
Les dessins sont chouettes. Parfois, le héros tire des têtes qui m’ont fait grincer des dents. J’ai aimé m’attarder sur les détails, notamment dans les décors ou les vêtements : j’adore la tenue de Lati, elle est tellement mignonne dedans !

J’ai adoré ce premier tome de Blissful Land. Il faudra que je m’achète la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.