L’Éden des Sorcières, tome 3 – Yumeji

Titre : L’Éden des Sorcières, tome 3
Auteur : Yumeji
Éditeur : Ki-oon (Seinen)
Nombre de pages : 180
Quatrième de couverture : Dans un monde abandonné par la nature, les sorcières sont le seul espoir de l’humanité !En suivant la voix des amurds, Pilly et Oak ont découvert un repaire de sorcières caché dans les montagnes. Hélas, les quelques femmes qui y vivent ne sont pas en mesure de les renseigner sur l’Éden. Alors qu’ils s’apprêtent à reprendre la route, la petite Hina veut les suivre pour retrouver son papa… mais quand elle apprend la terrible vérité, son pouvoir se déchaîne !
C’est là qu’Oak entend des bruits de pas au loin… Des soldats…

J’hésitais à lire ce troisième tome, ne me demandez pas pourquoi, mais l’envie n’était pas là… un sentiment incompréhensible.

À la fin du tome précédent, la petite Hina pète sa pile et met tout le monde en danger quand les amurds deviennent incontrôlables.
Dès le début, les végétaux interviennent pour protéger la jeune sorcière. Les sorcières qui vivent dans le refuge avec Hina sont loin d’être au bout de leur peine. Des soldats pénètrent dans leur abri. Pilly fait diversion pour que ses compagnes puissent fuir, malheureusement, elle est capturée.

Un nouveau personnage apparaît : Fruditilla. Pilly lui fait rapidement confiance. Elle est super gentille et me plaisait bien (elle a la classe et elle est tellement belle !), mais quelque chose me dérangeait chez elle sans que j’arrive à savoir quoi.
Les dessins sont toujours aussi beaux… ils sont peut-être même encore mieux que les précédents. J’ai pris un énorme plaisir à détailler les planches, les décors, les personnages.
Quant à la bête-oiseau, elle est magnifique. J’espère qu’on en saura plus dans les prochains tomes.

L’histoire est passionnante et ça s’est lu à une vitesse folle, d’une traite et je ne me serai arrêtée pour rien au monde.
C’est un coup de cœur pour ce troisième tome et j’ai tellement envie de lire la suite, ça va être une torture d’attendre que le quatrième tome sorte (en octobre seulement).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.