Félin pour l’autre !, tome 1 – Wataru Nadatani

Titre : Félin pour l’autre !, tome 1
Auteur : Wataru Nadatani
Éditeur : Doki Doki
Nombre de pages : 168
Quatrième de couverture : Kensuke Fuji vit un drame… Il adore les chats, mais ces derniers ne le calculent pas !
Ses sœurs y étant allergiques, le lycéen n’a jamais eu la chance d’avoir eu un matou à la maison, et il n’a pas vraiment le mode d’emploi pour leur plaire…
Sa vie bascule le jour où disparaît Tamako, une charmante chatte de gouttière qu’il croisait tous les matins. Parti à sa recherche, Kensuke va faire la rencontre de Jin Nekoya, un “maître chat”, qui comprend parfaitement le langage félin. Désormais, le lycéen fera tout pour devenir le disciple de Jin, quitte à accepter les défis les plus improbables, et enfin se faire aimer des chats !
Tout ça sous le regard halluciné de Yamada, une copine de lycée…

Ce fut une lecture forte étrange qui m’a fait passer par plusieurs sentiments :
Le début m’a laissée perplexe. Yamada prend chaque jour le même chemin que Kensuke pour aller au lycée, sauf que ce dernier bifurque à chaque fois. Que va-t-il faire ?
Elle le suit et découvre que c’est un voyeur… j’avoue que j’ai bien ri de ce malentendu : en réalité, il observe les chats, les photographie et prend des notes.

Puis le récit part en cacahuète quand le chat préféré de Kensuke, Tamako, disparaît. Le héros part à sa recherche et rencontre un gars de type super sayan – avec sa coupe à la wtf ! Mais il n’y a pas que ça : il pratique une espèce d’art martial basé sur l’esprit du chat, le byôken-dô. Kensuke l’adule et désire devenir son disciple.

À partir de là, ça m’a saoulée un peu et j’ai fait une pause de plusieurs heures avant de reprendre. La reprise fut dure parce que ça m’ennuyait. Kensuke doit remplir un défi afin de devenir le disciple de Jin Nekoya et il réussit. Arrivée à ce niveau-là, je m’étais convaincue de ne pas lire la suite, portant, j’ai quand même terminé ma lecture.

– Sa première mission qui fait partie de son entraînement est d’apprivoiser un chaton sauvage, Tora. Cette partie s’est laissée lire sans plus… puis il se passe quelque chose qui fait évoluer la relation entre Kensuke et son chat. J’ai apprécié cette partie, et je me suis dit que je lirai probablement le second tome par curiosité.

Les personnages m’ont laissée indifférente.
Les dessins sont simples : le character design des personnages assez classique, sauf en ce qui concerne les chats… l’auteur se donne du mal : les félins sont super beaux, leur pelage travaillé…
C’était une lecture très moyenne. Je lirai le 2 par curiosité et rapidement, pour en être débarrassée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.