Un Hiver sans fin – Kiran Millwood Hargrave

Titre : Un Hiver sans fin
Auteur : Kiran Millwood Hargrave
Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 255
Quatrième de couverture : Enfermées dans un pays au cœur d’un hiver éternel, Mila et ses sœurs se réveillent un beau matin pour découvrir que leur frère Oskar a été enlevé par de mystérieux voyageurs. Bien décidée à le retrouver, Mila va vite découvrir que tous les garçons du village ont disparu.
Tous, sauf un : Rune, le mage.
Mila et Rune partent alors pour un long voyage à la recherche des enfants perdus. Ensemble, ils traverseront les plus hautes montagnes peuplées de loups et les plus terrifiantes régions du Nord, où le froid règne en maître.
” C’était un hiver dont on fait des légendes.
Un hiver qui était venu et qui n’était jamais reparti. “

Ce roman m’a fait de l’œil l’an dernier : le résumé me faisait penser à un conte et la couverture me plaisait bien avec les dorures, ça semblait idéal en période de Noël. Du coup, ma maman me l’a offert l’an dernier et j’en suis ravie parce que j’ai passé un excellent moment.

Mila vit dans la forêt avec son frère Oskar et ses deux sœurs Sanna et Pìpa ; leur père est parti cinq ans auparavant. Un soir, un groupe d’homme débarque et demande l’asile. Ils mettent mal à l’aise notre héroïne qui s’en méfie. Le lendemain, le grand frère, Oskar, a disparu. Sanna est persuadée qu’il a suivi la troupe, Mila quant à elle croit qu’il a été enlevé. Elles décident de partir vers le nord afin d’en avoir le cœur net.

Ça s’est lu tout seul ! J’ai tellement aimé cette lecture que j’ai fait traîner pour le plaisir. Je n’avais pas envie de quitter ce monde d’hiver sans fin ni les personnages.
Je n’ai eu aucun mal à m’attacher aux personnages, surtout à Mila. J’ai bien aimé Pìpa, mais elle m’a un peu saoulée à faire du forcing pour accompagner Rune et Mila. Bon, assez vite, on comprend qu’elle aura une importance capitale dans la conclusion de l’histoire, donc sa présence est finalement acceptable.

La partie que je préfère est de loin la première : il ne se passe pas grand chose, mais j’ai adoré l’atmosphère qui se dégage du récit, très familiale, très cocooning – j’avais envie de me blottir sous un plaid avec un bon café chaud pour continuer ma lecture. Le passage que j’ai le moins aimé est le voyage jusqu’à Bovnik, certains passages m’ont semblé brouillon.
Mon seul regret, c’est qu’on ne connaît presque rien de Rune. Il doit avoir l’âge de Mila, pourtant, parfois il semble plus vieux. On a l’impression qu’il vit à Stavgar depuis longtemps, mais tout le monde le craint et personne ne révèle rien sur ses origines.

Sinon, à part ça, j’ai adoré cette lecture. Il faudra que j’essaie d’autre roman de cette autrice parce que sa plume est fort agréable.

Coupe des 4 maisons :
Incarcerem (6ème année) – un livre dont l’intrigue tourne autour d’un kidnapping ou d’une prise d’otages60 points

Cold Winter Challenge :
Hiver sombre 
– Un chalet sous la neige (huis-clos, enfermement, solitude)

ABC 2022 – Lettre M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.