Toilet-bound Hanako-kun, tome 03 – Iro Aida

Titre : Toilet-bound Hanako-kun, tome 03
Auteur : Iro Aida
Éditeur : Pika (Shônen)
Nombre de pages : 176
Quatrième de couverture : Après avoir frôlé la mort, Nene et Kô sont parvenus à maîtriser le mystère numéro deux grâce à l’aide de Hanako. Mais bien que celui-ci ait démis son collègue de ses fonctions, les deux adolescents ne sont pas au bout de leurs peines. Les rumeurs continuent d’aller bon train dans l’école, dont celle de l’arbre des amoureux, dont Nene fait les frais ! Parallèlement, Kô tient tête à son grand frère déterminé à exorciser Hanako. Et pour cause : Kô, tout comme Nene, commence à s’attacher à ce drôle d’esprit. Dans l’espoir d’en apprendre plus sur lui, ils s’aventurent seuls dans les “archives de 16 h”. Or, c’est bien connu : la curiosité est un bien vilain défaut…

Comme pour le troisième tome de Blue Period, je redoutais cette lecture : peur de m’ennuyer, qu’il n’y ait rien de nouveau, que je ne soit pas assez sereine pour rire des situations fun…
Des craintes totalement infondées.

On découvre le troisième mystère : les archives de 16h dans lesquels sont rangés les livres de la vie (passé et futur) de chaque élève de l’école qu’il soit mort ou vivant.
Hanako est malheureusement absent, c’est l’occasion pour Nene de s’y rendre, accompagnée de Minamoto, afin de trouver le livre de Hanako.
Étonnamment, ils font chou blanc… Est-ce que Hanako ne serait pas son véritable nom ?
Heureusement, on ne repart pas bredouille de cette aventure. Outre quelques informations glanées par Nene au sujet du passé du septième mystère, on apprend le but de ce dernier : il ne doit pas uniquement surveiller que les autres mystères ne dérapent pas. Il nous révèle aussi un fait important sur les esprits et les rumeurs qui les influencent.

Les dessins me plaisent toujours autant, j’ai pris autant de plaisir à m’y attarder que dans les précédents, peut-être même plus parce qu’il y a tellement de détails dans les décors et que je redoute de passer à côté d’un élément essentiel ou juste amusant.
J’adore la relation entre les personnages. Sans Hanako, celle de Nene et Kô se développe… sans grosse surprise, mais c’est mignon. Et puis drôle aussi.
J’ai pas mal ri et ça m’a fait du bien !

Ça a été une lecture parfaite ! Un coup de cœur pour ce troisième tome et j’ai tellement hâte de lire le prochain, mais j’attendrai un peu pour prolonger le plaisir de retrouver ce petit trio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.