Une journée en Antarctique – Ella Bailey

Titre: Une journée en Antarctique
Auteur: Ella Bailey
Éditeur: Gallimard jeunesse
Nombre de pages: 28
Quatrième de couverture: Alors qu’un soleil pâle se lève sur la banquise, un petit manchot Adélie prend son dernier repas avec ses parents. Elle se prépare à plonger pour la première fois dans l’océan austral.
Les enfants vont adorer suivre ce manchot dans son périple glacé et découvrir les merveilles de l’Antarctique ainsi que les nombreux animaux qui y vivent dessus comme dessous.

Le titre couplé à la couverture en disent long sur l’histoire :
Adélie, un petit manchot, vit sur la banquise auprès de ses congénères. Quand elle s’éloigne, elle découvre d’autres espèces. Par la suite, elle poursuit sa route comme le font les siens et plonge dans l’océan, découvrant ainsi d’autres animaux.

Ce n’est pas une histoire traditionnelle dans le sens où le récit n’est pas inventé, la narration explique simplement au lecteur le parcours que suivent habituellement les manchots, et les dangers qu’ils risquent.
Les deux premières et les deux dernières pages contiennent un imagier des animaux présents dans le livre : les animaux sur la banquise d’un côté, et ceux sous la banquise de l’autre. J’ai trouvé ça appréciable.

J’adore les dessins et surtout le character design des manchots.
Les couleurs sont belles et les différentes nuances de bleu m’ont beaucoup plu.
Les images sont un peu chargées donc pour les grands, c’est sympathique et un brin amusant, ça permet de chercher Adélie (reconnaissable grâce à ses yeux turquoise et sa fleur sur la tête), un peu comme dans un “où est Charlie ?“, mais pour les plus jeunes, ça fait un peu trop d’informations donc ils ont eu du mal à rester concentrer. On a cherché et trouvé Adélie à plusieurs reprises, c’était néanmoins fatigant pour eux.
J’ai adoré cette lecture et ma fille également.

Bilan lecture du mois de décembre 2018 et coups de cœur de l’année

Le mois de décembre fut pas dégueu pour tout (lecture, bricolage, films), sauf pour l’écriture. J’ai réussi à tenir mon calendrier de l’avant *** 1 jour, 1 article ***, ce ne fut pas facile, mais j’ai réussi.
J’ai lu 18 livres (4 albums, 4 BD, 1 comic, 4 mangas et 5 romans).
Commençons sans plus tarder:

Coup de coeur
Coup de Cœur:


Image du Blog good-winry-18.centerblog.net
J’ai adoré:


Gif heureux

J’ai aimé:


 

Bonne lecture sans plus
Une bonne lecture, sans plus:


Image du Blog mangapournous.centerblog.net
Ça m’a laissée indifférente:


Image du Blog mangapournous.centerblog.net
Ça m’a trop déçue:

 

J’arrive donc à un total de 2428 pages (111 en albums, 225 en BD, 157 en comics, 786 en mangas et donc 1149 pages en roman et 240 minutes d’écoute en audiobook).


Bilan challenge :

Challenge Rougon-Macquart : 08/20

Challenge LEAF : 42/50

Challenge Tournoi des 3 Sorciers : 22 lectures – 1115 points


Cold Winter Challenge : 2 / 8 lectures

Challenge Goodreads : 118/110

Challenge Réduit ta PAL à néant (illimité) : 72/70


Films vus


Actuellement, je lis :

La danse hésitante des flocons de neige
Sarah Morgan
(57%)


Actuellement, je joue sur PC à :


Coups de cœur de 2018 :

Sur 118 lectures, j’ai eu 25 coups de cœur, avec un top de 4 en juillet et un flop de 0 en août.
Voici mes coups de cœur en image :

                    

Zazie dans le métro – Raymond Queneau

Titre: Zazie dans le métro
Auteur: Raymond Queneau
Éditeur: Gallimard
Durée: 240 minutes
Quatrième de couvertureZazie débarque à Paris pour la première fois chez Tonton Gabriel. Le Panthéon, Les Invalides et le tombeau du véritable Napoléon, elle n’en à que faire ! Mais kess-qui l’intéresse alors, Zazie ? Le métro ! Et quand elle apprend que les employés sont en grève, elle leur envoie une volée d’injures. Ne contrariez pas Zazie !

Ça fait super longtemps que je voulais lire ce roman mais je n’arrivais pas à me décider à l’emprunter. Quand je l’ai vu en audiobook, je n’ai pas hésité un seul instant à le prendre.
Dans les premières minutes, j’ai presque regretté de ne pas l’avoir en version papier. C’était sympathique à écouter, mais je suis beaucoup moins attentive ainsi et j’ai eu l’impression de manquer certains passages.
Malgré cela, j’ai adoré cet audiobook : il est interprété par 7 comédiens et ils jouent merveilleusement bien leur rôle.

Zazie a 12 ans. Sa mère la dépose chez son oncle pour le week-end. Elle rêve d’explorer Paris mais c’est assez mal barré : sa tante doit travailler et son oncle ayant bossé de nuit dort. Elle en profite donc pour fuguer. Elle rencontre un homme louche et parvient à lui extorquer des bloudjinnes avant qu’il ne la raccompagne.
Bon, c’est un résumé hyper basique. Il se passe plein de choses, beaucoup de rebondissements dont je ne peux pas parler parce qu’ils sont trop nombreux et que cela spoilerait bien trop l’histoire.

Je ne m’attendais pas du tout à ça.
Déjà le personnage de Zazie est étonnamment vulgaire dans le sens où elle dit énormément de gros mots. Et puis, elle est super mûre pour son âge, elle voit des choses qu’elle ne devrait pas à 12 ans… Des pervers de-ci, des pervers de-là. J’ai limite trouvé ça glauque et surréaliste par moments, mais en même temps, tellement réaliste à d’autres.
C’était un récit prenant, étrange et drôle. Les personnages principaux (Zazie, Gabriel, Marceline) sont attachants. Le perroquet, Laverdure, m’a éclatée avec ses “tu causes, tu causes, c’est tout ce que tu sais faire !”
J’ai pris beaucoup de plaisir à cette écoute que j’ai adoré.

Les Colombes du Roi-Soleil, tome 02 : Le Secret de Louise – Anne-Marie Desplat-Duc

Titre: Le Secret de Louise
Saga: Les Colombes du Roi-Soleil, tome 02
Auteur: Anne-Marie Desplat-Duc
Éditeur: Flammarion
Nombre de pages: 226
Quatrième de couvertureGrâce à ses talents de chanteuse et à la pureté de sa voix, Louise est remarquée par la Reine d’Angleterre, qui lui demande de devenir sa demoiselle d’honneur. Elle quitte alors Saint-Cyr et ses amies, et n’a qu’une chose en tête : retrouver sa mère. Très vite, elle fait des rencontres passionnantes et des découvertes qui vont l’aider à lever le voile sur le mystère qui entoure sa naissance…

J’ai profité de l’item éphémère Bal de Noël du Tournoi des 3 Sorciers pour sortir ce second tome de ma PàL. Et j’en suis ravie.

Dans ce roman, on découvre enfin tous les secrets tournant autour de la naissance de Louise. On savait déjà que son père était Louis XIV, mais on ignorait tout de sa mère.
L’histoire s’ouvre sur le passé de notre jeune héroïne qui est élevée chez une nourrice. Elle grandit avec son frère de lait qui l’initie au chant.
La suite reprend de manière courte et concise les événements importants qui tournent autour de Louise dans le premier tome, une façon détournée et plaisante de nous rafraîchir la mémoire.
Puis, grâce à sa voix, Louise est engagée par la reine Marie d’Angleterre, exilée en France. C’est l’occasion pour la jeune fille de côtoyer la Cour et de mener l’enquête sur ses origines.

Ce second tome amène beaucoup de questions : la plus importante étant qui est sa mère ? Pourquoi le Roi ne l’a pas reconnue alors qu’il l’a fait pour les fils qu’il a eu avec Mme de Montespan ? Et quand on a enfin le nom désiré et la raison pour laquelle elle n’a plus rendu visite à Louise, qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Est-elle aussi “innocente”que se l’imagine Louise ?
Heureusement, avant la fin, on a toutes les réponses pfiou…
Ça donne une sensation de plénitude que j’aime beaucoup. Sans compter que tout au long du récit, l’auteure distille des indices sur les anciennes camarades de Saint-Cyr pour pousser le lecteur à continuer la saga… Donc ça ne loupera pas, je lirai assurément le troisième… Mais quand ? C’est une autre histoire :p

Hormis des personnages attachants, le gros point fort de ce tome est le contexte historique : il est présent sans l’être trop. Il l’est davantage dans ce second tome puisque Louise est moins protégée que dans le tome précédent. Elle est amenée à fréquenter l’entourage de la Reine d’Angleterre, la Cour du Roi-Soleil avec leurs intrigues.
C’est idéal pour initier un jeune lecteur au roman historique.

C’est un coup de cœur pour cette lecture et j’ai hâte de découvrir ce que les autres Colombes du Roi-Soleil nous réservent.

Challenge Tournoi des 3 Sorciers :
Bal de Noël (Item éphémère du 21 au 26 décembre 2018) – Un roman dont la couverture est ornée d’une robe – 80 points

Les carnets de Cerise, tome 1 : Le zoo pétrifié – Joris Chamblain & Aurélie Neyret

Titre: Le zoo pétrifié
Saga: Les carnets de Cerise, tome 1
Scénario: Joris Chamblain
Dessins: Aurélie Neyret
Éditeur: Soleil Métamorphoses
Nombre de pages: 76
Quatrième de couverture“Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux…”

Ça fait très longtemps que je veux commencer cette série ; ma fille a les cinq tomes donc il fallait juste que je me décide et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui.

On découvre l’univers de Cerise, une fillette ou une ado, on ne sait pas trop, qui rêve de devenir romancière quand elle sera grande : pour cela, elle tient un journal et y note les observations qu’elle fait de son entourage.
Elle vit avec sa mère et traîne avec sa vieille voisine, madame Desjardins qui est auteure et avec ses deux amies Line et Erica. Leur repaire est une cabane dans les bois. Régulièrement, elle y croise un vieux bonhomme qu’elles appellent le mystérieux inconnu et qui est recouvert de peinture… étrange s’il vient de la forêt.
Un jour, elle suivent les traces de peinture qu’il sème et se retrouvent face à un mur infranchissable. Que cache donc cette fortification ?
Avec un titre comme le zoo pétrifié, on s’attend à voir un panel d’animaux et de mon côté, je pensais que les notes que prendraient Cerise seraient davantage une mini encyclopédie, avec une direction écologique… ce n’est pas le cas et ç’a un peu déçu mes attentes.

C’est malgré tout une chouette histoire tournée vers l’amitié et l’entraide : l’union fait la force, à plusieurs on peut faire des miracles, etc.
Les personnages sont sympathiques, mais sans plus. Si j’aime bien la voisine Desjardins et le vieux monsieur Langer, les fillettes m’ont laissée froide. Je n’ai pas réussi à m’y attacher. Il manque quelque chose et je suis incapable de savoir quoi… peut-être que les héros sont trop lisses pour que je m’y accroche…
Les dessins sont jolis, dans le style aquarelle. Les couleurs sont chaleureuses. Mais ce qui m’a surtout impressionnée, ce sont les dessins animaliers. Ils sont magnifiquement réalistes et m’ont laissée sans voix. J’ai pris grand plaisir à les détailler.

J’ai quand même adoré cette lecture et j’ai hâte de découvrir les prochains pour voir ce que l’auteur nous réserve.